Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de la Meuse (55) / Lorraine / Grand Est

Aubréville / Bannoncourt / Bonnet / Dainville-aux-Forges / Longeville-en-Barrois / Verdun

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document

Verdun

Saint-Amand

BMS
1677 - 1693

vue 205 / 268

25/01/1690

crue

(merci à Colette B.)

 

En cette année au mois de Janvier le jour de la conversion St Paul*, les
Eauës crurent d'une telle force quelles estoient le haut d'un pied dans le jardin de la
Cure. et se repandirent dans toute la ville basse. sans quaucun des ponts ayent esté amené
ce quon attribue a la construction des digues et murailles dans la prairie lEvesque qui ont
presentement la force de retenir les eaues au dessus de la prairie dans le temps des inondations
deux et trois pieds plus haut quavant que la Ville fust fermee de muraille en cette endroit la

* Fait référence à la conversion au christianisme du juif "Saul de tarse" (nouveau testament). Il prit alors le nom de "Paul" et devint apôtre de Jésus. Elle est fêtée le 25 janvier. NDLR

     

Bonnet

BMS
1685 - 1697
E dépôt 43
1 E 4

vue 48 / 72

1693

mauvais temps

(info http://echenay.over-blog.com)

Fin de 1693

Cette année a esté une année de
chertemps, le froment valloit quinze livres
mesure de gondrecourt.

     

Bonnet

BMS
1685 - 1697
E dépôt 43
1 E 4

vue 72 / 72

1689 - 1699

pluies

inondations

(relevé Geneadom)

Les dix dernieres années du siecle mil six
cents sont années de chertemps, en
pain, et en vin le vin est très rare et le pain
à cause des pluyes trop frequentes et
trop abondantes, qui ont duré des 1689
jusqu'a 1699 ces vins n'ont point eté
abondants, ny bons et les vallées se sont
creuzées par les inondatoions frequentes, et
longtaines.

     

Longeville-en-Barrois

BMS
1639 - 1733
E dépôt 226
1 E 1

vue 264 / 423

16/07/1699

foudre

(info https://gw.geneanet.org, merci à Cedric T., relevé Geneadom)

adulte [en marge]

Le seizie[me] juillet 1699 Christienne Gerard femme en 2.des nopces
de Claudo Lopin de Tannoy, aagée de soixante ans ou environ fut
tuée d'un coup de par le feu du ciel d'un coup de tonnerre etante
a la vigne, ban de Longeville lieudit a la coste moyenne sur les
six heures du soir, et le lendemain apres la levée du corps faite
par Mess[ieu]rs de la justice de Bat elle fut conduite audit
Longeville et rapportée par leur ordonnance et la inhumée.

     

Bonnet

BMS
1698 - 1719
E dépôt 43
1 E 5

vue 26 / 128

1702

intempéries

(info http://echenay.over-blog.com)

 

Cette presente année, le printemps à esté tres
froid, tous les fruicts d'arbres, ont esté gelés
L'esté à esté Bruslant les vignes ent ont
souffert, et L'automne Pluvieux les avoines
ont esté pouries, toutes grillées. Cent livres
de froment pour un escu de trois livres,
muid de vin 25 lt  :    J F Vaultier*

* Jean-François VAULTIER vicaire, prêtre et curé de "Bonney" (30/11/1665 Ligny-en-Barrois, 20/06/1750 Bonnet) fils de Jacques et de Françoise DE MENGEOT. NDLR

     

Bonnet

BMS
1698 - 1719
E dépôt 43
1 E 5

vue 49 / 128

1706

météo clémente

(info http://echenay.over-blog.com)

Les saisons de cette année ont esté
très réglées et favorables aux biens
de la terre* on a eu pleine année de
vin. par tout et beaucoup de bled,
et d’orge et d’avoine ; grace à dieu.
au reste on est reduict à la derniere
dizette, par les guerres, qui durent
toujours par tout, dieu nous donne
la paix. amen. et convertissent les
peheurs.

* Une bien belle année : une fois n'est pas coutume ! Mais hélas ça ne durera pas. Voir ci-dessous. NDLR

     

Bonnet

BMS
1698 - 1719
E dépôt 43
1 E 5

vue 55 / 128

1707

canicule

inondations

(info http://echenay.over-blog.com)

fin

Le printemps à esté très réglé
nous avons eu plaine année de froment
et de vin mais depuis la Magdeleine
auquel temps nous eusmes quattre jours
de chaleur etouffante qui brullerent
la sixieme partie du raisin et de laquelle
plus de trente personnes du Barrois qui
fauxilloient en Champagne furent mortes
dans les champs etouffées par la chaleur
nous avons eu des pluyes continuelles qui ont
gatté les foings, germé les grains en moisson
et rendu les vins peu bons, lesquelles pluyes ont
duré tout le reste de l’année et ont causé de
très grandes inondations particulierement en decembre

J F V.

     

Bonnet

BMS
1698 - 1719
E dépôt 43
1 E 5

vue 61 / 128

1708

gel

pluie

 

(info http://echenay.over-blog.com)

Cette année à été mauvaise les
gelées de May ont duré si longt temps
qu’il n’y est resté ny fruict de jardins
ny guere de raisins et apres la géllée
les longues et froides pluyes de juin
et juillet, ont fait tomber le reste des
raisins. Le siege de Lille en flandre
à été fait, et la ville prise et la citadelle
par les ennemys. Le bled se vend
cinq livres, mesure de gondrecourt.
cette année est trop pluvieuse.
--------------------------------------------------
L’on à batti le fourneau de bonney
cette présente année.

     

Bonnet

BMS
1698 - 1719
E dépôt 43
1 E 5

vue 81 / 128

1711

été pluvieux

(info http://echenay.over-blog.com)

Cette presente année à eté abondante en vin, et
en bled, peu d’avoine et d’orge. Le printemps sec,
l’été et lautomne pluvieux. L'avoine se vend
dix livres le septier à vitrey.
Nous avons elevé le grand crucifix à la
voute,
La forge près de Richecourt* à commencé à
battre à la St martin

                                           J F Vaultier

NDLR

* "La vieille forge" était située entre Bonnet et Abainville en bordure du ruisseau de Richecourt juste avant l'emplacement d'un ancien prieuré de bénédictins sous les titres de Notre-Dame et de Sainte-Salberge, vulgairement appelé "prieuré de Richecourt" qui dépendait de l'abbé de Saint-Jean de Laon. Datant du 7e siècle, il a aujourd'hui disparu.

     

Bonnet

BMS
1698 - 1719
E dépôt 43
1 E 5

vue 128 / 128

1719

sécheresse

(relevé Geneadom)

Cette année à eté chaude et seiche au supreme
degres point de foin, peu dorge et davoine, qu'il a fallut
arracher lon a vandangé avant la
Notre dame de septembre* tous les vins
etoient doux comme de l'hipocras et
etants gardés, ils estoient forts et deli
cieux, la seconde année; et les
suivantes; le guay des trois preyes à eté
à sec, pendant les trois mois d'eté, sans goutte
d'eau.

* Depuis 1914 "Notre-Dame des Sept-Douleurs" est célébrée le 15 septembre, mais sous l'ancien régime elle était située le troisième dimanche de septembre. NDLR

     

Bonnet

BMS
1721 - 1736
E dépôt 43
1 E 6

vue 39 / 76

19/10/1726

aurore boréale

sécheresse

(relevé Geneadom)

Nota

Le dix neuf octobre 1726 l'on vit
dès les six heures du soir une colonne
de feu* du coste du septentrion qui estoit large
en bas, et retroississoit à la partie superieure
et depuis cette heure, cette apparition de
feu, augmenta, de telle maniere, que depuis
le septentrion jusqu'a l'occident tout l'air
etoit en feu et en fumée qui tenoit depuis
delouze jusqu'a montier sur saulx** et
etoit en si grand mouvement qu'on
voyoit, la hauteure des colonnes de feu
palpitter et reployer aveque une
vittesse surprenante, comme la fumée
du feu d'un four le fait contre la
voute du four et les fumées se
contre battoient dans une plus basse
region avec un mouvement terrible
Ces feus faisoient tant de clarté, qu'on
auroit lu à leur lueüre, ce qui
dura jusqu'a minuit dans les airs,
l'on auroit vu quelques jours auparavant
des dispositions dans les airs environ
les deux heures après minuit.
nous montames au dessus
du village pour considerre
ces phoenomenes
J F Vaultier
L'esté à eté
fort chaud.

NDLR

* Cette aurore boréale a été mentionnée dans plusieurs régions (voir par exemple Loir-et-Cher, Marne, Orne, Sarthe, Yonne). Il s'agit certainement de la plus célèbre de l'histoire : elle fut à l'origine de la publication de l'ouvrage intitulé "Traité physique et historique de l'aurore boréale, Suite des Mémoires de l'Académie royale des sciences" et publié en 1731 par M. Jean-Jacques Dortous de Mairan mathématicien, astronome et géophysicien français né à Béziers en 1678.

** Bonnet est situé entre "Delouze-Rosières" à l'est et "Montiers-sur-Saulx" à l'ouest qui sont séparés d'une vingtaine de kilomètres.

     

Dainville-aux-Forges

BMS
1738 - 1792
2 E 146 (1)

vue 94 / 265

27/04/1755

foudre

(info http://geneactif.forumactif.fr, relevé Geneadom)

Lan mil sept cent cinquante cinq le vingt septieme jour du mois d'avril
est decedée par un coup de foudre sous un arbre du cimetiere au sortir de l'office
des filles agée de soixante neuf ans Marguerite Antoine fille pieuse. Son
corps a eté inhumé le 28e au cimetiere de Dainville devant le portail
avec les ceremonies accoutumées en presence de Nicolas Bataille & de J.B.
Giraudot qui ont signez avec moi. f. L Aubertin Pr[ieur] Curé  N. Bataille
J.B. Giraudot

     

Bannoncourt

BMS
1756 - 1787
2 E 27 (1)

vue 85 / 123
folio 2

1779

conséquence de crue

(info https://geneagiletmad.jimdo.com)

L an 1779 le vingt de janvier après midi, le
munier de bannoncourt dit nicolas chaudois, ayant
pratiqué un pont volland sur son canal, pour y
faire passer nombre de pierres roullantes, pour remplir
la bresche de cinquante pied de large que la meuse dans
son desbordement avoit faitte aux escluses; Les jeunes
filles tant de Rouvroy* que de bannoncourt au nombre de
quinze à vingt, s'etant mises sur ce pont, par bonne
volonté, pour passer de main en main ces ditte pierres,
un des gistes ou soumier* de ce pont est cassé, Les dittes
filles et les claïes de ce pont ont eté renversées dans
ce canal rapide, qui les a precipité dans une fosse au
dessous de cette Bresche, où six y ont restées mortes,
trois de Rouvroi, et trois de bannoncourt. Scavoir
anne agée de 18 ans fille de jean Soumont, Marie fille
de anne guillemin veufve Ranvier, et anne fille de anne
adriani, veufve Courioni; et les autres ont eté retirées de la
mort, tant par miracle que par le secours qu'on leur a
porté, tout cecy est au Rejistre de la haute justice de
bannoncourt, pour la reconnaissance de l'accident, et permis
de faire l'inhumation en terre sainte; en foy de quoy  Richard / curé de bannonc[ourt]
J ean Colin, nicolas Courrion
Jean Soumont

NDLR

* "Rouvrois-sur-Meuse" est situé 2 km au sud (en amont) de Bannoncourt.

** Les mots "gîte" ou "giste", "somier" ou "sommier" désignent une pièce de charpente qui en soutient d'autres (une sorte de poutre ou de solive).

     

Aubréville

BMS
1780 - 1785
E dépôt 7 (17)

vues 115 et
116 / 194

1783

chaleur

éruption volcanique

tremblement de terre

neige

(merci à Colette B.)

Remarque/ sur l'année [en marge]

Cette année a eté tres precoce, car
l'on a vendangé le vingt six septembre et
comme elle a eté tres chaude et qu il est
venus des pluyes quinze jours avant les
vendanges les vins se sont trouvés excellens
et aussy bons que ceux de cinquante neuf
? soixante un, et soixante et dix
neuf qui etoient les meilleurs que j'aye
gouté de mon tems.
Quant aux bleds, il y en a eu très peu
mais de bonne recoltes et excellents.
Cette année a eté remarquable en outre
par les brouillards qui ont reignés pendant
tout l'eté. En sorte que le soleil etoit
obscurci tout le jour. on ne voyoit que
deux heures avant son coucher. et le
reste de la journée il ne paroissoit que
obscurément et comme rouge ce qui effrayoit

 

quantité de personnes, croyant que la
fin du monde alloit venir. Les astronomes
du tems ont attribué les brouillards a
des explosions qui se sont faites par les
volcans de l'Europe, qui ont fait des
ravages epouvantables dans les differentes
parties principalement dans la calabre
en italie qui a eté presque toute engloutie
par les tremblements de terre en le feu
du ciel, et en partie de la cicile, dont
Messine la capitale a subi le meme sort
que la calabre.
Cette année il est tombé dans les environs
de Noël des neiges si abondantes, qu'elle
couvroient la terre partout de deux pieds
de hauteur. Les vallons / en / etoient absolument
comblés, ensorte qu'il en etoit presque
pas possible de se visiter. quantité de
personnes sont peries dans les neiges

 

et il falloir etre bien robuste pour faire
une lieu de terrein. quant a moi qui estois
extremement fort. j'avois de la
peine a aller voir mon amy le curé
de vraimont. Le fonte des neiges venue
a causé de toute parts des ravages affreux.
cependant la divine providence en a garanti
Courcelle et aubreville, et ou en a eté quitte
a Courcelle pour decamper des maisons
qui etoient sur l'eau, ainsy qu'a la
rue Bas d'aubreville, sans qu'il y eut aucune
maison d'emportée, comme il est arrivé
dans les autres villages exposés sur les eaux
Les neiges ont durées deux mois entiers.
en sorte que la fonte n'est arrivée que
le vingt cinq février 84 et cela bien
doucement, car sans quoi toute la
rue bas une partie de Duhaumon et
la moitié de Courcelle auroit ete emporté

 

par les eaux ce que l'on
craignoit etrangement. tous ces faits
sont certifiés comme surs et vrays par
le sousigné ce vingt huit fevrier de
l'année mil sept cent quate vingt quatre
Vauttrin Curé d'aubreville

     

Aubréville

BMS
1780 - 1785
E dépôt 7 (17)

vue 154 / 194

1784

pluie

 

 

 

 

(merci à Colette B.)

Cette année il y a eu fort peu de vin
parceque les vignes avoient eté champelées*
pendant l'hiver, mais en revange beaucoup
de bled et remis** de bonne saison, ce qui
na pas peu contribué a sa chereté tant

par rapport a la bonne qualité que
parce que la lorraine le pays de Meuse
et les montagnes en avoient très peu récoltés
et tout germés les pluyes etant arrivées
aussitot après la remise** de ces grains.
cependant le barrois ayant donné beaucoup
de vin, et y en etant encore resté beaucoup
de l'année precedente il n a pas eté cher

NDLR

* Le verbe "champeler" signifie généralement "replier une tente de galère", "combattre en rase campagne" ou encore "fouler quelque chose comme on foule un champ." : il est à l'origine du verbe "décamper". Mais l'hiver 1783-1784 ayant été très froid (suite au passage sur l'Europe du nuage de poussières du volcan Laki en Islande), ce terme signifie certainement ici qu'elles ont été gelées et sont très abîmées.

** "Remiser" le grain c'est le mettre à l'abri après la moisson. Si la saison du remisage est humide, il se met à germer avant d'avoir pu être moulu en farine.

     

Aubréville

BMS
1780 - 1785
E dépôt 7 (17)

vues 192
à 194 / 194

1785

sécheresse

pluie

 

(merci à Colette B.)

L'hiver de cette année a eté extrement
pluvieux et le printemps avec presque
toute l'esté très sec, en sorte que
le foin etoit etrément très rare
et fort cher jusqua se vendre sur les
routes deux sols la livre et dans les
villages quatre livres le cent, ce qui
a si fort effrayé l'etat que le roy
ainsy que les gens de main morte*
et autres seigneurs particuliers
ont eté obliges [en marge] de permettre au betail de droit de
parcours dans leurs bois pour

fournir de la nourriture
au betail qui se trouvoit sur le
point de perir a raison de la
secherese du printemps. Les personnes
qui l'année precedente avoient faits
une grande quantité de provision de
foin ont gagnés considerablement.
La fenaison cette année a donc eté en
consequence bien petite, et / l'/ on a osé
jusqua ce moment parler de son
prix, il est vray que la moisson
des bleds a ete très abondante mais
assez mal remise, a cause des pluyes
qui après le printemps sont
devenues vers la mie esté frequentes
ce qui a eté cause que les bleds ayant
eté mal remis non pas monté

jusqua ce moment plus de quarante
sols le boisseaux comble quant a
lavoine elle s'est vendue au
moment ou je parle jusques a vingt
deux sols le boisseau comble pour
l'orge je n'en parle pas parcequ'il ne
fait pas dans ce pays ci une grande
sensation.
pour la recolte des vins elle a eté fort
abondante, mais de peu de qualité,
neanmoins cher, a cause de la
penurie des vins de l'année derniere
dans ce pays ci, c'est a dire dans
les vignobles qui nous avoisinent
dans cette année ainsy que dans la
fin de la precedente, il y a eu un
changement dans la monoye de

de l'or**
au sujet de ce que nous dirons dans
l'année subsequente si nous
y sommes ou si nous y pensons
ce dix sept de l'an quatre vingt
six   Jp Vauttrin curé
          d'aubreville

NDLR

* Il ne s'agit pas ici des "gens de mainmorte" au sens premier c'est à dire des serfs (en 1785 le servage des personnes a disparu depuis plus de cinq siècles), mais de personnes gérant des "biens de mainmorte" c'est à dire des terres possédées par des congrégations religieuses ou des hôpitaux ayant une fiscalité et des règles de succession particulières.

** Il s'agit de la réforme monétaire de l'automne 1785, la dernière de l’Ancien Régime. Mise en oeuvre par le contrôleur général Charles-Alexandre de Calonne (1734-1802), elle haussa le rapport de l’or à l’argent de 1 à 15,5 alors que ce rapport était de 1 à 14,5 depuis 1726. Ce ratio or/argent perdurera jusqu'au 25 juin 1928 où le gouvernement français de Poincaré dévalue le franc des 4/5e de sa valeur.

     

Aubréville

BMS
1786 - 1792
E dépôt 7 (18)

vues 35 à
37 / 231

1786

gel

inondation

 

(merci à Colette B.)

Cette année a eté très modique en bled
et en vin. Les bleds néanmoins ont eté
très bien remis et de bonne qualité
Consequemment quant aux vins, comme
il a gelé presque tous les mois de l année
hormis le temps de la fleur du raisin, cela
a eté cause que nous avons eus un peu
de vin mais de peu de qualité a peu pré
comme l année précédente.
quant aux marrechages il y en a eu en
abondance ce qui a eté cause quils n'ont
pas eté cher.

(...) La suite concerne des événements nationaux et internationaux, mais les informations météorologiques reprennent à la page suivante. NDLR

il est arrivé aussi cette année
dans le courrant du mois de
juin une inondation considerable qui
a durée lespace de trois heures et qui
a abimé nos prairies causée par
un orage affreux arrivé du coté de
Souligot, St andré, et qui en consequance
a beaucoup causé de perte aux labours
de la paroisse et au dessus. Jamais
a la rue bas qui a eté innondée
entierrement, on avoit vû les eaux
si enflées..

(...) La fin concerne les prix des denrées et la vie agricole de la paroisse. NDLR

     

Aubréville

BMS
1786 - 1792
E dépôt 7 (18)

vue 82 / 231

1787

froid

inondation

(merci à Colette B.)

(..)
La recolte a eté aussy très modique
fort peu de qualité, mais néanmoins
cher puisque du moment ou j'ecris
il / se / vend quarante livres.
L e tems pendant cette année a eté
très critique. C'est a dire le printems
fort froid. Nous n'avons eu proprement
que / dans / le mois d'aoust un peu / de / chaud
sans quoi il n'y auroit point eu de
vendange qui ses sont faites le 15 octobre.
Nos foins cette année ont eté emportés
par les eaux et ceux qui ont etoient points
couppés ont eté gattés a ne point
pouvoir s'en servir a aubreville
ce onze janvier 1788 M Vauttrin
Curé d'aubrerville

     

Aubréville

BMS
1786 - 1792
E dépôt 7 (18)

vues 115 à
118 / 231

1788

froid

 

 

 

 

 

(merci à Colette B.)

(...) mais l'hiver a eté
si rude que les fruits qui n'avaient point
eté convertis en liqueur, ou mis dans de bonnes
caves ont eté gelés, ainsy que le vin dasn
les celliers, plusieurs arbres ont eté fendus

par la force de la gelée qui s'est trouvée sur
la riviere de trois pieds d'epaisseur dans les endroits
ou il y avait de l'eau, desorte que l'eau
etant tres basse, on ne pouvoit pour ainsy dire
plus moudre tant pour cette raison, que parce que
elle n'avoit plus d'ecoulement au bas de la fosse
du moulin, ou il a fallu pour pouvoir
moudre faire un canal a travers les glace
afin que l'eau ne puisse refluer sur la roue
du moulin ce qui l'auroit empeché de tourner
lequel canal la communauté a faite avant
Noel; sans quoi il auroit fallu cuire le bled
pour le manger, ou le faire peller sous les
roues dans les huiliers se servent pour faire
l'huile comme il est arrivé dans la paroisse
Notre moulin etoit si chargé de grain des
gens de la paroisse et des environs, qu'il en etoit
pas possible de les moudre tous; ensorte qu'il
est arrivé que bien des gens, ont eté obligés
de manger pendant plusieurs jours, des poids
des feves des pommes de terre. tout le monde
crioit a la faim, mais encore plus nos
environs situés sur de petites rivieres.

cependant la veille de
Noël le seigneur y a mis une fin
momentanée par un degele qui ayant
fait fondre une partie des neiges qui
etoient tombées avant avec abondance
a rendu de l'eau au moulin et en
consequence a fait moudre tout le grain
qui y etait depuis plusieurs semaines et
a mis le calme et la tranquilité dans les
esprits et dans les coyr. Mais cela a duré
peu parceque ce degele n'ayant duré que
la veille et le jour de Noel, huit jours après
on a eté dans les memes allarmes et dans le
meme embarras que devant et plus encore
parce que ce canal que l'on avoit fait ayant
eté gelé et regelé le eaux ne pouvant plus
si ecouler sans refluer de nouveau dans la
fosse du moulin et dans le pasquier, ce qui
obligé la paroisse de commander de nouveau
des hommes pour faire un nouveau canal
afin de pouvoir moudre. Les plus anciens
de la paroisse n'avoient jamais vû de

pareilles choses, ni un hyver si long en froid
ni si rude. tout geloit dans les chanbres meme
les plus chaudes. mil sept cent neuf et quarante
n'ont pas offert de plus grandes calamités.
on ne scait comment ce que les bleds qui sont en terre
devienderont, on craint qu'ils ne soient gelés
si l'on avoit le malheur d'avoir des pluyes
abondantes on ne scait ce que devienderont une
partie du village, vue l'epaisseur des glaces
et la quanité de neige qu'il y a sur la terre.
dieu veuille que le degele soit doux, afin de
n'avoir / pas / la douleur de voir non seulement une
partie de ma paroisse, mais des environs
devastée, ni de lui transmettre la memoire de nos
dessendants.
quant au vin il se vend 28 et 30 lt la pipe
cette année a eté aussy remarquable par l'exil
deplusieurs parlements, et par la supression de
leurs fonctions, qui néammoins ont eté rappelés
après l'exil L'envoy du cardinal de Sens Mr
de Brienne qui avoit succedé au Sr de Calonne
cette année les notables ont eté rappelés pour
donner au etats generaux des matieres sur
les quelles ils devoient traiter, la maniere

dont devoient se tenir les
etats, et combien et quelles personnes
devoient y venir, l'année prochaine
nous apprendra les deliberations de ces
etats qui n'avoient pas eté tenus depuis
seize cent quatorze sous le règne de Louis
treize, et que le delabrement des affaires
du royaume ont rendus necessaires. a
aubreville ce neuf de lan 1789

Vauttrin curé d'aubre[ville]

Le degele enfin désiré et tant craint
est arrivé le treize janvier l'après midy
car le matin il faisoit encore si froid que
j'eu beaucoup de peine de gagner vraincour*
jour / de / la fete de mon confrere. mais le degele
a eté si doux qu'il n'a causé aucun accident
considerable vû les précautions que la
paroisse a prise de faire casser les glaces
venues en abondance devant ses ponts
par des haches et autres instruments de fer
qui au bout de quelques jours les ont mis
hors / detat / d'etre emportés; car les galcons etoient

si grands et si epais qu'il y en avoit
de cinquante pieds de long sur trente de
large et j'usques a quarante deux pouces
d'epaisseur; ces masses enormes au moment
ou j'ecris sont absolument fondues a cause
du temp doux accompagné de petites pluyes
qu'il y a fait jusquier. Le grand pont de
Varennes* a néammoins eté emporté, avec
une partie du petit pont vis a vis de?
a auberville ce sept fevrier 1789
Vauttrin curé

* "Vraincourt" est situé à 3 km au sud d'Aubréville et "Varennes-en-Argonne" à 9 km au nord. NDLR

     

Aubréville

BMS
1786 - 1792
E dépôt 7 (18)

vues 137 à
143 / 231

1789

suite gelées

 

(merci à Colette B.)

Les froids de l'année derniere avoient eté
trop considérables pour ne point avoir causés
beaucoup de dégats et de ravages dans les
compagnes, aussy nos vignes ont elles eté
gelée la veille de Noël, et les bleds morts
dans nos envirrons, cependant par bonheur
pour nous et notre finage et ceux qui sont
situés sur notre riviere ont ete assez
préservés, et nous avons eûs une assez
bonne moisson en froment et autres
danrées comestibles, il y a eû beaucoup
de glands et de faines, ce qui a eté cause

que l'orge quoique cher n'eut pas cependant
monté au prix ou il auroit eté car il
se vend de notre Meuse ou j'ecris quarante
sols orge tremois, et cinquante le blanc
orge, estant a dire l'orge pur*. quant au
blé, il se vend actuellement cinq livres
et cinq livres cinq sols le boisseaux, et
a verdun il s'est vendu jusques a ce moment
jusques six livres, douze sols le franchard
racles** dieu veuille qu'il ne monte pas
plus, mais au contraire qu'il rabaisse pour
les pauvres gens. quant au vin, il n'y en
a point pour ainsy dire eû, et le vieux a
ce moment se vend jusqu'a soixante et
douze livres la pipe, ce qui est cause que bien
peu de gens en boivent; mais comme il y a
eu beaucoup de fruits, l'on a fait du cidre
et du poiré que l'on boit en place de vin:
il est a observer jusqu'a ce moment ci qu'il n'y
a presque point fait de gelée et que le
temp a eté très doux.

NDLR

(...) La suite (8 pages) traite des événements qui se sont déroulés durant la Révolution Française.

* L'orge "trémois" est une céréale semée en mars et arrivant à maturité au bout de trois mois, mais aux rendements moindres.

** Il s'agit d'une ancienne mesure de grains : le "franchard râclé de Verdun", c'est à dire arasé au bord de la mesure avec une réglette de bois (contrairement à la mesure dite "comble") et qui contenait 25,56 litres.

     

Luméville-en-Ornois

BMS
1737 - 1792
2E317 (2)

vue 178 / 191

folio 2

07/08/1791

foudre

(info http://mes-racines.com, merci à Jules B., relevé Geneadom)

mort [en marge]

L'an mil sept cent quatre vingt onze le sept du
mois d'aout est decedé dans cette paroisse de Lemeville
d'un cout de tonnere Jacques Petitjean laboureur agé d'environ
quarante ans. Son corps a été inhumé dans le cimetiere de
de cette paroisse le huit en presence des parens et temoins
soussignes.

N. Beigue   Barrois Vicaire + Jeannot

     

haut de page

21 documents collectés

Mots-clés : aurore boréale, chaleur, crue, éruption volcanique, foudre, froid, gel, gelée, inondations, intempéries, mauvais temps, neige, pluie, sécheresse, tremblement de terre

Retour rubrique     Retour accueil