Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de la Marne (51) / Champagne / Grand Est

Boult-sur-Suippe / Loisy sur Marne / Vandières / Vernancourt /

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Vernancourt

BMS
1662-1692
E-Dépot 198

vues 64 et 65 / 67

 

1692 - 1699

pluie

(info http://mes-racines.com, merci à Jules B., relevé Geneadom)

En lannée 1693 le froment valut iusque a sept livres mesure de
vitry le françois a rade et le vin 50 lt la piece
En lannée 1699 le froment valut quatres livres mesure cy dessus
et auroit este le pris aussi considerables quen 93 navoit esté
quil fut deffendu aux marchand de f[aire] aucun achat de blé ny
dorge ny davene il y eut dans cette année 99 plusieurs volles
commis par gens fonriant et gourmands les veritables pauvres
furent assistés par les Evèques notamment celuy de
Chaalons par les cures des paroisses par quantités de
laiques qui donnoien 2 et 3 fois reglement du pain par sepmaine
aux pauvres de leur paroisse la cherté commença dans la moisson
98 iusque a lautre moisson 99 que le froment valoit encor 40 sols
le boisseau des fripp deux frippons qui estoient [rature] dans
cette paroisse sen furent avec ung autre de leur farine* forcer
les greniers de labaÿe de Montier de nuict ie peut assurer q[ue]
la faim ne les pressoient pressoit pas encor, ung diceux fut
pris et les autres prirent la fuitte et fuient encor an [ce]
ii avril veille du dimanche des rameaux 99 1699.

Nota que depuis 92 iusque a 99 au mois de may il plut presque
touiours ce qui causa la Mortalité, la guerre et les impots da[lors]
ne contribu / oient / pas peu a la misere pauvrete du peuble
et en 1709 et 1710 la misere et pauvreté la cherté et mala[die]
furent beaucoup plus grandes quen lannée 1693 le petit
vin du pays valut iusque a quatre vingt dix lt la piece

* Depuis le XVI ème siècle on emploie l'expression "de la même farine" pour signifier " du même groupe nuisible" on dirait aujourd'hui "un de leur bande". Par association d'idée, de là viendra plus tard l'expression "rouler dans la farine". NDLR

     

Loisy sur Marne

BMS
1724 - 1737

vues 22
et 23 / 101

19/10/1726

aurore boréale

(relevé Geneadom)

Cette mème année mil sept cent vingt six le dix neuf
octobre veille de la fête de la dedicace de nos Paroisses
le monde entier parut ètre menacé de sa dissolution
generale par lembrasement universel* dont toute la
moyenne region de l'air fut remplie; l'air parut en feu
entre sept et huit du soir ce qui commença du coté
du Septentrion et se repandit ensuite par tout le
couchant, le nord, et l'orient, du coté de midy, les
ondations de flamme netoient pas si considerables, cela
dura environ iusqu'a minuit non pas touiours dans
un égal degré de feu, les flammes colorees etoient
fort agitées, quoy que lair fut fort tranquil, la lune

commencoit son dernier quartier. tout le monde a cet
aspect fut saisi de trouble et de consternation, on
sonna par tout les cloches iusqua la cessation de
ces exalaisons ou phenomènes, nos eglises furent
frequentées avec edification, et on vit des marques dune
sincère penitence, par celles de relligion et de
christianisme, en plusieurs endroits tant dans notre
diocèse qu'en plusieurs autres de notre eglise
gallicane, on fit pendant cette nuit des prières
publiques, avec exposition solennelles; tous les iournaux
gazettes et relations ont fait de concert ensemble
rellation de ce que iexpose icy sans avoir la temerité
dy rien aiouter du mien; les histoires du temps ne
passeront point sans doute sous silence un cas si
extraordinaire qui a allarmé generallement tout notre
hemisphère comme il conste par les avis certains qui
en ont etes fournis de tenter les nations; les Scavans
dans lastrologie ont tous raisonnes differemment
sur cet evenement Si extraordinaire, mais pour moy
en particulier ie frappay ma poitrine dans lamertume
de mon coeur, iadoray le Seigneur, et le priay hum
blement de détourner de dessus nous son iuste couroux
et sans vouloir sonder les secrets admirables de sa
toute puissance ie fis reflexion sur la frayeur dont
les mortels seront saisis lorsque son second
avenement, les élémans se confonderont et lorsque
le feu de sa colere ayant entierement détruit ce
globe terrestre, il y aura une terre et des cieux nouveaux
ie prie humblement tous mes chers confrères successeurs
aux quels ie laisse cette veritable exposition de vouloir
bien se souvenir auprès du seigneur de l'ame de leur
tres humble predecesseur.   E. Nolin P(rêtre) C(uré) de Loisie +

* Cette aurore boréale, qui est probablement la plus célèbre de l'histoire, fut à l'origine de la publication de l'ouvrage intitulé "Traité physique et historique de l'aurore boréale, Suite des Mémoires de l'Académie royale des sciences" et publié en 1731 par M. Jean-Jacques Dortous de Mairan mathématicien, astronome et géophysicien français né à Béziers en 1678. NDLR

     

Vandières

BMS
1674 - 1760
2 E 699/1

vue 283 / 425
folio 4

03/07/1742

orage de grêle
inondation

(info https://geneagiletmad.jimdo.com)

L'an mil sept cent quarante deux le trois juillet
vers les quatre heures après midy la main du tout puissant
sest fait sentir sur ma paroisse de la maniere du
monde la plus terrible. Une nuée horrible accompagnée
de gresle dont la plus part etoit grosse comme des oeufs
de poulles, accompagnée aussi dune pluie violente

a fondu tout a coup sur le village et sur le territoire
et a osté aux habitans l'esperance de faire aucune recolte
de plus cette gresle et cette pluie ont formé comme un espece
de deluge qui a innondé et endomagé la plus part des maisons
de la paroisse, mesme celles qui sembloient hors de danger, et
ont entrainné deux maisons proches le moulin d'en haut
dans les quelles etoient plusieurs personnes, dont quelques unes
se sont sauvées, et d'autres y ont malheureusement periées
au nombre de cinq, scavoir Cecille Drouin agée denviron
soixante et deux ans veuve de Claude roquet tailleur dhabits,
Marie Anne Sauvage agée denviron quarante cinq ans femme
de françois Drouin vigneron, Marie margueritte Drouin agée
denviron huit ans, Nicolas Drouin agé d'environ cinq ans, et
Marie Jeanne Drouin agée d'environ un an tous trois enfants
dudit françois Drouin et de laditte Marie anne Sauvage
Leurs corps qui ont estés trouvés au milieu des prés de cette
paroisse du costé de la riviere ont etés inhumés le quatre et
le cinq dudit mois dans le cimetiere de cette paroisse en presence
de leurs parents et amis en foy de quoy nous avons signé

Nicolas Caillot   Fostin   Garod curé de / vandieres
Charle Moreau sindic
Cellier  Bonningre
Medard Lallement   Jean Marlette

     

Boult-sur-Suippe

BMS
1771 - 1792
2 E 83/3

vue 207 / 340

1784

inondation

(relevé Geneadom)

Dans la présente année Mil sept cent quatre vingt quatre le village
de Boult sur Suippe ayant ete presque totalement détruit par linondation*
du mois de fevrier et beaucoup d'habitants ayant ete forcé de sexpatrier
plusieurs femmes sont accouchés dans les vilages voisin. une que je connois
a Bourgogne** appeles Roze Vernet, une à pomacle** la femme de hubert
mathieu, une a Reims le femme de Nicolas Chartier &
il est aussi mort cette année sept ou huit personnes de Boult a
lhotel Dieu de Rennes après le desastre.

                                                                  luchon Curé                  

NDLR

* Cette inondation de Boult est mentionné par le curé de "Vieux-lès-Asfeld" dans le département des Ardennes.

** "Bourgogne" est situé 6 km au sud-ouest de Boult et "Pomacle" à 4 km au sud.

     

haut de page

4 documents collectés

Mots-clés : aurore boréale, grêle, inondation, orage, pluie

Retour rubrique     Retour accueil