Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de la Haute-Marne (52) / Champagne / Grand Est

Montreuil sur Thonnance / Montcharvot / Poissons / Saudron / Varennes-sur-Amance / Villiers le Sec / Villiers sur Suize

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Varennes-sur-Amance

BMS
collection communale

non coté

folio 98

12/05/1682

tremblement de terre

(info https://www.geneanet.org, merci à Olivier R., relevé Geneadom)

1682

Tremblement*

Le douzieme May p[rese]nte année il arriva
un tramblement de terre effroiable qui fut
d'une grande estandüe ce qui estonna tout le
monde

* Il s'agit du terrible séisme de Remiremont (Vosges). NDLR

—  —  —

Villiers-sur-Suize

BMS
1668 - 1700
E dépôt 16465

vue 151 / 210

01/12/1689

24/12/1689

orage

(info http://geneactinsolites.free.fr/, relevé Genedom)

Cette année le premier jour de decembre a trois ou quatre heurres
du matin, il tonna et fit des eclairs aussy fortes qu'au grand esté
et meme la veille de noel on entendit tonner plusieurs fois
(...)

—  —  —

Poissons

BMS
1700 - 1729
E dépôt 12182
collection communale

vue 150 / 392

folio 15

1709

froid

(info http://j.marchal.pagesperso-orange.fr, merci à Chantal F., relevé Geneadom)

Lan 1709 lhiver fut si rude et les ge
gelée si fortes qui commencer le jour des Rois et
finirs le de 24 janvier puis comencas pour une
seconde fois le dix sept fevrier a geler si fort
que tout les bleez furt entierement perdüe de
manier quil ny eut que six pinte de bled a tout
le disme de poisson dun sell seul chanp a feulier
Les vignes perdue / et gele presque toute jusqu'a la racine on fut obligé /
/ de les couper par le pied / de sorte que lon ne fit pas
une goute de vingt tout les noyer et la plus
grande parties des arbre furt mort lon sema
de lorge et de l'avoine dans la saison ou etoit
les bleds et toutes lannee jusque a la moissons
de mil sept cens dix bienheureux qui avoit de lorge
ou de l'avoine pour faire du pain le boiseaux dorge
a été vendue une ecus et vingt cinq et trante sols
lavoine et le bleds hors de prix lon peut appeller
cette anné l'année de miser.

Heureux ceux qui ne resentirons jamais des fleaux
de Dieu sur la terre et qui ne man seront pas obligé
de vivre dherbe et de racine comme lon a etté obligé de
faire pandans toutte une etté dieu appaisa sa colere
irité contre nous car la recolte / suivante / dorge fut si a bondante et
davoine quelle suffit pour nourir le peuple et ou Dieu a
fait trouver de la gremens en mangeans / de ce pain dorge et davoine / comme dans la manne
que dieu faisoit tomber du cielle autrefois
                          Pierre horry
                          vicaire

—  —  —

Saudron

BMS
1661 - 1718
E_Dépot 01966_01_0133

vue 133 / 141

1716

neige

mauvais temps

(info http://mes-racines.com, merci à Jules B., relevé Geneadom)

Lan mil sept cent seize le vingthuitiesme jour du mois de Janvier
françois bertrand mary d anne remy agé de vingt cinq ans ou
environ, et pierre Jacot fils de Nicolas Jacot agé de dix huit
ans ou environ tous deux paroissiens de cette paroisse de Saudron
ayant eté perdu et egaré pendant la nuict dans la campagne
a cause des grandes neiges et du mauvais temps, sont morts de
fatigue et de froidure et leurs corps apres une recherche de trois
jours ont esté trouvés gissant morts sur le finage de mandre ou
ayant esté levé par la iustice dud[it] mandre et / a nous / rendus par
charité pour etre inhumé en tere sainte, nous les avons effectivem[ent]
inhumé dans le cimetiere de cette paroisse de Saudron avec les
ceremonies prescrittes et ordinaires, d'autant qu'ils avaient tousiour
vecus en bon chretiens frequentant et recevant fort souvent les
sacrements de penitence et eucharistie le dernier iour dud[it] mois
de Janvier en presence de la plus grande partie des habitans,
de leurs parens et notament des soubsignés qui ont signé avec
nous.

J capitan
H. donnot

cet acte a esté mis sur ces registres
pour n'avoir pas encore recut ceux de
la presente année 1716

D Jacob   Jaqueret

Villiers-le-Sec

BMS
1706 - 1755
E dépôt 1769
collection communale

vue 96 / 138

folio 5

17/10/1726

aurore boréale

(info http://j.marchal.pagesperso-orange.fr, relevé Geneadom)

Le dix sept octobre de la p[rése]nte année sur les sept heures du soir, il
s'éleva une clarté du costé du nord, qui senflamma d'une telle maniere
quil sembloit que toute la terre alloit estre reduite en cendres, les flammes
se separerent en trois, et se repandirent, du costé de l'orient, du midy
et du septentrion, ces flammes et exhalaisons dans l'air, ne finires en ces
cantons qu'environ a minuit, bien des personnes disent l'avoir vu
pendant toutte la nuict, et l'on voioit clair cad presque de jour
                                                                                         Husson

—  —  —

Montreuil-sur-Thonnance

BMS
1729 - 1742
collection communale
E dépôt 2787

vue 51 / 68

folio 3 verso et 4

1740

froid

pluie

(info http://j.marchal.pagesperso-orange.fr, relevé Geneadom)

II est a propos de mettre a la fin de ce registre la description des
evenements facheux qui arriverent pendant le cours de cette
p[rese]nte annee 1740, pour en laisser mémoire a la posterité.
L'hyver commença de bonne heure, la rigueur du froid se faisant
sentir d'une force au dessus des degrés d'experience pendant les
mois de janvier, fevrier et mars, poussa M[on]s[ei]g[neu]r De Begon Evèque
Comte de Toul a accorder l'usage de la viande les dimanches, lundys
mardys et jeudys pendant le Carême jusqu'au jeudy 31 mars
inclusivement par son mandement du 24 fevrier 1740.
Msgr ordonna de faire des prieres publiques pour les biens de la
terre depuis Pâques qui arriva le 17 avril, jusqu'a la fête
de Dieu, et cela tous les dimanches et fêtes avec la Benediction
du St. Sacrement dans le ciboire, a cause des pluyes frequentes
voyant que les plyes frequentes pendant le mois d'avril
/ et / may et juin , voyant qu'elles alloient nuire considerablement
a lavancement des biens de la terre parce quelles

ne cessoient point, le Seigneur Eveque
ordonna la continuation des[dit]es prieres jusqu'aux moissons
qui ne commencerent qu'a la fin d'aoust pour ne pas exagerer
presqu'en en 7bre.
Le mauvais tems continuants Mess[ieur]s les grands vicaires
de l'Eveché donnerent un mandement le 13e aoust 1740. par
lequel ils ordonnerent les mêmes prieres sans exposition du
St Sacrement jusqu'apres les recoltes et les vendanges. Les
vandanges furent perdües par les gelées du 7e et 8e 8bre qui
mirent les raisins hors d'etat d'etre coupés, et on fut obligé
de les laisser dans les vignes, en sorte qu'on etoit desole. Le
peu de vin que l'on fit par experience ne valû rien du tout.
Le vin vieux se vendit jusqu'à 80 et 90 lt.
Les moissons furent peu de chose. Mr. Massemon lieutenant
en l'election de Joinville remarqua dans sa chevaussée qu'il
/ y avoit a faire / dans le village de Montreüil, moitié de perte dans les bleds,
un tiers et demy dans les orges et un tiers dans les avoines.
des la mie 8bre le bled se vendoit 4 lt 12 et 15 lt le boissau,
l'orge 2 lt 5 S le boiss. et l'avoine 1 lt le boiss. de sorte que le
pauvre monde a eu fort a souffrir depuis led[i]t tems jusqu'a
pâque de 1741. Le peuple en effet pria le seigneur pour cet
effet d'appaiser sa Juste Colere sur luy, aussis fit on dans
ce diocese des prieres publiques touts les vendredys du Carême
jusqu'au samedy de la semaine de la passion fête de
l'annonciation de la tres S[ain]te Vierge inclusivement, 1741.

—  —  —

Montcharvot

BMS
1755 - 1794
collection communale
E dépôt 2988

vue 69 / 202

folio 6

1770

intempéries

1771

froid

neige

 

 

 

 

(info http://j.marchal.pagesperso-orange.fr, relevé Geneadom)

L'annee mil sept cent / soixante / dix a ete une tres mauvaise
annee pour le pauvre peuple le bled depuis le
mois de may jusquau mois d'aoust que commenca
la moisson a eté vendus depuis dix livres jusqua
quinze livres mesure de Bourbonne depuis la
moisson commencée il a toujours valus depuis
dix jusqua douze francs jusquaujourdhuy
dix sept janvier jour de la foire de Bourbonne
qu'il a encore passé neuf livres. La moisson a esté
tres modique la plus part des fermiers nont pu
payer leurs maîtres, le fourrage a eté a
proportion plus que le bled. Lavoisne sest
vendue jusqua trois livres dix sols. La vandange
qui na eté faite qua la fin doctobre a eté aussi
tres modique et pas meure le vin sest vendu
jusqua soixante et douze livres a la vandange
pendant le mois de decembre il a diminué
de prix de plus de moitié il y a trois ans quil
ne vaut rien et quil n'a pas meuri et il y en
a toujours en de petite quantité. tant des vignes
de la cure de montcharvot que de la dime je nen
ay fait cette derniere recolte que huit muids
il y a eu cette annee beaucoup de brouilles
dans les parlemens et a la cour Mr Le duc
de choiseul ministre de la guerre choiseul
pralin ministre de la marine ont etes arestés? et
exilés Mr de jeconte? ?que dorleaux? qui

avoit la feuille? des B?ses a aussy ête disgracié
et exilé ces evenements sont des premiers jours
de lan 1771*. monseigneur le dauphin a eté marié
avec une archiduchesse fille de lempereur françois
de lorraine au mois de may dernier. nous eumes
pendant la derniere quinzaine de decembre le jubilé
de clement quatorze, la paroisse de montcharvot
etoit en tout composée de cent soixante et treize
communians et quatorze a montbeliard paroisse
de Bourbonne qui par convention entre mr le
curé de Bourbonne et moy font icy fonction de
paroissiens, il y en avoient a genrupt qui est
aussy desservis par moy curé de montcharvot
environ quatre vingt dix il y a eu pendant
cet hiver beaucoup de pluie et presque point de
gelee ni de neige jusqu'a la veille des Roy, que
la neige a commencé il a neigé pendant presque
toutte la semaine ensorte que le dimanche treize
janvier il y avoit de la neige dun pied au moins
elle avoit beaucoup fondus la samedy sans que
il y en avoit eu davantage la gelee a pris le
lundy mais nest pas violente la terre nest point
du tout gelée sous la neige. Le mois de mars
a eté tres froid il a fait pendant le tems de
pasques de violentes gelées elles ont un
peu diminué sur la fin de la lune mais il a
fait froid pendant tout le mois davril
Le bled a valus depuis neuf jusqua quinze livres
il vaut encore actuellement aujourdhuy premier
may quatorze livres et encore le pauvre peuple
nen peut pas trouver pour de largent.

* Le 20 janvier 1771, dans la nuit, le roi Louis XV et son garde des sceaux Maupeou font arrêter et exiler cent trente magistrats du Parlement de Paris. NDLR

—  —  —

Montcharvot

BMS
1755 - 1794
collection communale
E dépôt 2988

vue 90 / 202

folio 3 verso et 4

1774

sécheresse

(info http://j.marchal.pagesperso-orange.fr, relevé Geneadom)

Cette année 1774 a eté passable il fit pendant
leté une grande secheresse qui dura plus de trois
mois ce qui fit que les moissons ne furent pas abondantes
quoi qu'apparantes les vignes commencoient a secher
il vint au mois d'aoust de la pluye qui ravit
le raisin il commencat a grossir et a meurir
on croyoit vandanger au mois de septembre mais
on ne fit quau mois doctobre il y eut dassez
abondantes vandanges en quelques endroits la

qualité parait assez bonne sauf a scavoir
si le vin sera de garde, le bled est apresent
et a eté presque toutte lannée à 8 lt le vin
est a peu pres a 30 lt.
pendant cette année 1774 il y a eu de grands
evenements Le Roy louis 15 est mort de la petite
verole a versailles le 10 mars 1774
Le Souverain pontife clement XIIII mourut le 22
septembre 1774
monseigneur antoine cleriades cardinal de choiseul
archevesque de besançon mourut le 7 janvier 1774
il mourut aussy a besançon deux illustres vicaires
generaux savoir monsieur gallois agé de plus
de soixante et douze ans et monsieur Bally aussy
du meme age vicaire general et theologal
au mois d'aoust le 11 il y eu un grand incendie
a ouge il y eu plus de quarante maisons de
Reduites en cendres
le jeudy 29 decembre autre incendie a
senboing il y eut vingt cinq maisons de
consummées

—  —  —

Montcharvot

BMS
1755 - 1794
collection communale
E dépôt 2988

vue 127 / 202

folio 5

1782

sécheresse

gelées

(info http://j.marchal.pagesperso-orange.fr, relevé Geneadom)

cette année 1782 les recoltes ont eté fort médiocres
en grain il y a eu tres peu dorge encore moins davoines
la secheresse de leté les a empeché de croître
La vandange a eté abondante mais les gelées des le
mois de septembre la empeché de bien murir on a
eté obligé de vandanger par la gelée et les mauvais
tems sur la fin d'octobre le vin n'est pas bon il na
point de couleur il est ver et na point de qualité
   Le 4 octobre mr de montdord official et curé de
bourbonne est mort regretté de tous ses confreres
et de ses paroissiens il etoit agé de 79 ans etoit
curé de bourbonne depuis trante sept ans.
Le 29 decembre est aussy mort monsieur chevillon
vicaire a guyonvelle bon pretre bon pasteur et fort
instruit

—  —  —

Saudron

BMS
1784
E-Depot 16399_0048

vue 48 / 141

1784

neige

(info http://mes-racines.com, merci à Jules B., relevé Geneadom)

D'age d'hommes on n'a jamais vus de neiges que dans
l'année 1784. plusieurs villages des environs n'ont pas
recoltés pour les semences de 1785. Aux approches de la
moisson le bled fut jusqu'à 5 lt 10 S. mesure de joinville
ce que j'atteste veritable Demange Curé de Saudron

haut de page

10 documents ou événements collectés

Mots-clés : aurore boréale, froid, gelées, intempéries, neige, mauvais temps, orage, pluie, sécheresse, tremblement de terre

Retour rubrique     Retour accueil