Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de l'Oise (60) / Picardie / Hauts-de-France

Auger-Saint-Vincent / Bonvillers / Choisy-la-Victoire / Hadancourt-le-Haut-Clocher /

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document

Choisy-la-Victoire

 

BMS
1674-1719
EDT158/1E1

vue 14 / 149

07/07/1681

grêle

(relevé Geneadom)

Gresle / arrivée / dans le / terroir au / mois de / Juillet [en marge]

Le lundy septième de juillet mille six cens quatre vingt
un sur les deux heures après midy une gresle
arrivée sur le terroir de choisy cette paroisse de choisy avec
extraordinaire avec des vents Impetueux en un quart
dheure ou demie heure avec une grosse pluye en a
mie heure de temps tout au plus a perdu et
ruiné tous les grains / les vignes et les arbres se sont / mais surtout les avoynes, vignes
et fruits des arbres du terroir de choisy / ce qui a causé grand dommage a la paroisse / a la
resreve pourtant du hameau de la motte d'ancourt en
/ despendant qui n'en a / esté aucunement endommagé, comme aussy
de tout ce qui est au dela du bois dudit choisy.  1681.

     


Choisy-la-Victoire

 

BMS
1674-1719
EDT158/1E1

vue 14 / 149

24/08/1681

grêle

(info http://marquedorre.free.fr)

autre gresle / dans le / terroir plus / au mois d' / Aoust plus / fort que la / precedente [en marge]

Le dimanche vingt quatrième jour d’aoust feste de
St Barthelemy sur les de la mesme année 1681.
sur les 4. a 5. heures du soir, une autre gresle plus
forte et plus extraordinaire est tombée que celle qui
etoit arrivée le 7.me de juillet precedent, tomba sur les
terroirs d’Avregny, Choisy et le hameau de la motte
d’Ancourt paroisse dudit Choisy et / sur / plusieurs autres lieux.
Les grains de gresle qui sont tombés estoient
pour la pluspart gros comme des œufs de poul
les d’Inde, on en a pesé pl ? et on les
a trouvé du poids d'un quarteron
cette gresle n’a
pas duré un demy quart d’heure, elle venoit du
costé du septentrion, elle a fort endommagé la plus
belle vitre de nostre choeur qui est de ce costé la, et
ruiné le reste des fruits, avoynes et vignes qui estoient
demeures dans les champs depuis la premiere
gresle du mois de juillet precedent

     

Auger-Saint-Vincent

BMS
1603 - 1792
1MI/ECA027R1

vues 492
et 493 / 753

1740

froid et inondations

(info Geneawiki)

Cette année mil sept cent quarante qui etoit
bisextille a esté une année des plus fascheuses
et des plus rudes qui se soit veües depuis des siecles.
La gelée a commencé le sept janvier avec un
vent si violent et si froid qui a duré le huit et
le neuf qu'on a trouvé bien des personnes mortes
Sur les grands chemins, cette hyver a repris par
plusieurs fois jusqu'au dix huit de May de sort

que les fruicts n'ont pû venir a une bonne
maturité, la gelée qui a repris apres le quatorze
de septembre et qui a presque duré jusqu'a la Toussaint
a empeché la vigne de Murir, et a entierement
gelé le raisin sur les Ceps, de sorte que le pain a vallu
jusqu'a cinq et six sols la livre, et les autres denrées
necessaires a la viecheres a proportion, ces gelées se
sont fondües en neiges en pluyes dans les deux derniers
mois de novembre en decembre et decembre avec tant d'impetuosite
et avec une si grande abondance que de vie d'homme
on a veu un tel deluge Linondation a esté si grande
a Paris que tous les Quais en ont esté inondés de sorte que
sur celuy des augustins on a esté obligé de porter en bateau
les choses necessaires a la vie aux personnes qui s'estoient retirées
au premier etage et on a fait etat de vingt mille maisons
noyees dans Paris* et aux environs

NDLR

* Au mois de décembre 1740 Paris connu la seconde des pires inondations de son histoire. Le pic de crue a eu lieu les 25 et 26 décembre : la Seine déborda de 8 mètres. Le jour de Noël, l’avocat Barbier témoigne, : ” La police a fait déménagé, il y a deux jours, tous les marchands et locataires qui sont sur les ponts Saint Michel, au Change, Notre Dame et pont Marie. L’eau est si rapide et si haute qu’on craint fort qu’elle ne les jette à bas”.

     

Bonvillers

BMS
1751 - 1790 3E85/3

vue 25 / 211

folios 4 verso et 5

26/04/1756

30/04/1756

15/05/1756

tremblement de terre et répliques

(info http://geneactinsolites.free.fr)

Le vingt six avril de cette / année / a commencé sur
les neuf heures du matin un tremblement de terre
qui a duré jusqu'au trente du mois de may.
il s'est fait sentir à quatre où cinq lieues aux
environs dans certains endroits, dans d'autres plus
loing; dans certains endroits plus fort, dans d'autres
moins fort. le trente avril sur les neuf heures
du soir, il vint une secousse si violente, le
temps étant bien calme, que tout le monde
crût perir sans resource. chacun se sauva des
maisons qui êtoient agitées d'une maniere épouventable
on auroit dit qu'elles alloient être renversées .
la terre faisoit des bondissements sous les pieds
comme si elle eut été prête à s'entrouvir. on
entendoit chacun pousser dans les ruës des cris et
des hurlemens affreux dans l'apprehension de la
mort. il ne se passa point le jour qu'on entendit
des secousses tantot plus frequentes, tantôt plus
moins frequentes; tantot plus viôlentes, tantot
moins violentes. le Quinze de may sur les deux

heures du matin, le tremblement recommença
avec une violence terrible. l'allarme
redoubla infiniment. il fit cinq ou six secousses affreuses
sans compter d'autres moins fortes. heureusement il n'a
peri personne. on eût recours aux prieres, processions
saluts, jeunes, aumônes pour appaiser la colere du
seigneur. il ne se peut rien voir de si effrayant. dieu
veuille preserver ceux qui viendront dans la suite
des temps de pareilles calamités.

     

Hadancourt-le-Haut-Clocher

BMS
1752 - 1792
3E 293/3

vue 172  / 198

10/05/1774

orage

(relevé Geneadom)

[en marge du registre]

Note / tres / remar / quable [en marge du texte]

Le samedy, douze juillet arriva sur les cinq heures du soir un affreux orage avec grêle d'une grosseur
prodigieuse qui causa un dommage indicible dans le vexin françois. il recommenca le dimanche
matin avec la meme indicible impetuosité. pontoise et ses environs firent une perte inestimable
quinze ans auparavant, le jour de la mort de louis 15 meme malheur arriva, avec un epouventable
phenomêne.

     


Choisy-la-Victoire

 

BMS
1766 - 1790
EDT158/1E3

vue 91 / 99

1709

froid

1740

froid

1776

froid

13/07/1788

ouragan

grêle

24/11/1788

gelée

froid

(info http://marquedorre.free.fr)

Le 13 juillet de la presente année jour de dimanche, environ sur les huit
heures et demi du matin, il s’eleva un nuage si noir, et un ouragan si terrible
qu’en moins d’une heure il vint une grèle si grosse et si abondante qu’elle
ravagea au moins cinquante lieues de pays. sur deux lieues de large.
les environs de Rambouillé, versailles, paris, cinquante quatre paroisses dans
l’election de Clermont / en Beauvaisis / montdidier, et tous ces environs, / Douay / le Cambresis
ainsy que du coté de Compiegne et Soissons, furent la victime de ce fleau
desolateur. des clochers, des granges, des maisons furent detruites entierrement.
de memoire d’homme on / n’ / a vu une pareille grêle; presque partout à la même
heure. Beaucoup de paroisses ou on etoit a la messe de paroisse ont cru perir ;
personne n’osoit sortir des eglises.
le 24 novembre de la même année, la gelée commença a se manifester par
un vent d’est, nord est, et par un ciel serein. depuis ce jour le froid est allé en
augmentant gelant a toutes les heures du jour et de la nuit jusqu’au 25 decembre
des le troisieme jour la rivière d’oise fut prise. un faux degel d’un jour
sest montré ; mais la gelée a repris avec la même force qu’auparavant
et continua jusquau 13 janvier l’après midy que le degele a commencé
lhistoire ne fourni pas d'exemple d'un hyver aussy long, ni aussy froid
les thermometres marquoient depuis 11 degres au dessous de la glace, jusqu’au
18 degrés et trois quart au dessous de la glace.. en 1776, les thermometres
n’ont marquoient / que / 16 degrés un quart.. la gelée n’a été que de 24 jours, et cette
hyver, elle est de 50 jours. en 1740 lhyver fut long, mais le thermometre
ne descendit qu’a 10 degrés et demi au dessous de la glace... en 1709
lhyver qui fut si desastreux par les pluies et la gelée qui se succedoient le
thermometre ne descendit qu’a quinze degrés audessous de la congellation.

     

haut de page

6 documents ou événements collectés

Mots-clés : froid, gelée, grêle, inondations, orage, ouragan, répliques, tremblement de terre

Retour rubrique     Retour accueil