Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de la Manche (50) / Normandie

Buais / Flamanville / Hauteville-sur-Mer / La Colombe / Le Vrétot / Notre-Dame-du-Touchet / Saint-Brice-de-Landelles / Saint-Cyr-du-Bailleul / Sainte-Pience  / Saint-Sauveur-Lendelin

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Saint-Cyr-du-Bailleul



BMS
1637 - 1670
collection communale
E1
5 Mi 1974

vue 106 / 138

06/01/1662

vent

(merci à Colette B.)

Le 6 janvier la nuict seffleurent des vents
Impetueux qui fisrent beaucoup de dommage abattirent
la Croix de dessus le clocher de St Cir

     

Saint-Brice-de-Landelles

BMS
1675 - 1700
collection communale E3
5 Mi 2055

vue 130 / 305

1684

froid et pluie

(merci à Colette B.)

 

En cette année mil six quattre vingt quattre
se fist le plus grand froid que jamais homme
pour lors vivant n'avoit veu de la gelée durant six
six semaines que la terre estoit grouée* et gelée
plus d'un pied en fond et a pasques en rompant des fosses
on les trouvoit encore durs et gelees au dedans tant
la gelée fut aspre elle commenca au commencement
du mois de janvier apres que les neiges qui estoient
sur la terre furent fondues et il ny en eut point
sur icelle pendant tout ledit temps en sorte que presque
tous les froments d'hyver perirent tous et ne resta
aucunes avoinnes hyvernages & plusieurs personnes
moururent de froid et grand nombre en conséquence
au printemps ; Et on perdit grande quantite
de bestiaux tant a cause du froid que faute de foin
et de paille, et plusieurs arbres moururent, plusieurs
maisons tomberent en grand nombre et fosses au degel
Et l esté suivant il eut une grande sécheresse
Et grande quantité de blés noirs mais la pluie fut si grande
depuis et si longue quelle dura sans discontinuer depuis
la Saint Denis presque jusques a noel en sorte quon
en perdit grande quantite & la plus part ne fut batuë
qu'au mois de decembre

* "grouée" de "grou" qui signifie "caillou" : durcie comme de la pierre. NDLR

     

La Colombe

BMS
1674 - 1742
5 Mi 1651
collection communale

vue 289 / 553

folios 444 et 445

1705

sécheresse

17/12/1705

foudre

29/12/1705

tempête

inondation

(info https://www.wikimanche.fr, relevé Geneadom)

Il est à remarquer que cette année 1705 il a esté presque
six mois sans tomber d'eau que quelque petit peu sur
la fin de 7bre à octobre ce qui a faict que les menues
graines co[mm]e sarazins, orges, avoines, beaucoup n'ont point
levé ny cru ; que les Adventz de noel ont esté suiviez
d'orages tonnerres ventz et pluies en si grande quantite
et abondances que plusieurs ont esté noyés maisons a
ruines plants brisés plus que de memoire d'homme on
n'eust veû. Se jeudy dix sept[ieme] decembre venant au dix
huict qui estoit les quattre temps le tonnerre tomba
sur la tour de ce lieu viron sur dix heures et demye de
nuict qui abatit le bout du clocher vers couchant
brisa les careaux la charpente et couverture de la
tour, les pots qui portoit la grosse cloche avec les
liens et boulversa et brisa le plancher de contre les
cloches tomba par dedans lad[ite] tour y faisant une
fente brisant les cailoux les plus gros par ou il
passoit vint tomber sur la voute la perca contre la
muraile, tomba dans leglise et fist une sortie par
dessous la vittre de lad[ite] tour emportant les cailoux et
fist une sortie par dehors au pied de la tour ou il brisa
des cailoux dune grosseur et pesenteur prodigieuse et
fist un creux au pied de lad[ite] tour dans la terre et
ne se contenta pas de briser la tour, le mesme ou un
autre tonnerre tomba sur la cotiere du coeur vers le
septentrion fendant et cassant la muraile, et en apres
viron vingt cinq a trente pieds, fist un trou a la muraille
du mesme costé du coeur pour rentrer dans leglise
ou il fist une ouverture entre les careaux d'une
vitre et du costé de lad[ite] vitre il fist une trace de qualtre
doigts et viron qualtre pieds de longueur dont il
emporta les cailoux et la chaud sur lautel et une
party contre les tableaux et fist plusieurs trous a
celuy du St Rosaire, les cailoux, lardoise et festure
de lad[ite] tour furent beaucoup furent emportés plus de
deux cents marches. il y a une perte tres considerable

(...)

Le mercredy 29 xbre 1705 depuis viron deux heures
de matin jusqu'a viron neuf heures du matin, il est
venu une telle tourmente de vent que l'eglise de
Le premier jour de janvier mil sept cent six
ce lieu tant aux murailles careaulx et
croisilons desus le sueperfice couverture festure ont
entierement esté brisé et lon ne peut estimer la perte
en suitte de laccident precedent et sans pouvoir y
apporter de secours. Les maisons plants et arbres
dans presque tout le paÿs renversez ce que de memoire
d'homme on n'en avoit vû autant et dont la perte
ne se peut estimer les eaux entièrement debordees.

La grosse de ce pr[ese]nt a este fournye le 11 janvier 1705 entre
les mains de Sr de la valette le maitre ad[voc]at a Coutances
suivant son acquit.

     

Sainte-Pience

BMS
1708
E 19
5 Mi 957

vue 2 / 29

1708

neige

gel

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

En 1708 il negea & gela beaucoup la Vigille
St Simon et St Judes.

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1717 - 1718
E 28
5 Mi 957

vue 1 / 19

1717

crue

inondation

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

Les eaux debordèrent extraordinairem[en]t a la fin
de xbre En 1717.

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1719
E 29
5 Mi 957

vue 8 / 9

1719

chaleur

sécheresse

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

En 1719. Les chaleurs furent [si ?]
dans toutte la france / ce / qui ruina les bleds se
vendit fort chers l'année suivante. La f[ontaine]
St Armel cessa de couler plusieurs mois ce qu'on [n'avait]
jamais veu de memoire d'homme

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1720
E 30
5 Mi 957

vue 13 / 13

1720

pluie

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

1720
Les pluies furent
Extraordinaires en lad[ite]
année

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1721 - 1725
E 33
5 Mi 958

vue 14 / 61

01/12/1721

foudre

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

 

Le jour S. Eloy le tonnerre
tomba sur l'église de VilleDieu
quil endommagea fort, tua
un Ecclesiastique dans le coeur
et en blessa fort un autre
Il tomba le même jour sur
l'église de Coutance ou il fist
bien du mal sans tuer personne

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1721 - 1725
E 33
5 Mi 958

vue 28 / 61

1723

chaleur

sécheresse

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

En 1723 : les chaleurs furent
extraordinaires qui endoumagerent
beaucoup les bleds et rendirent
Les eaux fort rares.

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1721 - 1725
E 33
5 Mi 958

vue 48/ 61

1724

crue

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

1724

Dans le mois de xbre 1724 Mr de
poillevillain Curé de Ste Cecille en sen re / to / urn[ant]
un soir de villeDieu tomba / en / la riviere debordée
et y fut noyé

—   —  —

Flamanville
Annuaire du département de la Manche
1839
p. 386

13/07/1725

raz-de-marée

(info http://le50enlignebis.free.fr, relevé Geneadom)

RAZ-DE-MARÉE- Le 13 juillet 1725, un jour après la
syzygie de la nouvelle lune, par beau temps et un faible
brise de S.-S.-O., il y eut au fort de Flamanville, aujour-
d'hui fort de Diélette, un mouvement extraordinaire de la
mer, remarqué le long de la côte, et dans toute l'anse
de Vauville, jusqu'aux falaises de Jobourg. La mer avait com-
mencé à monter à trois heures de l'après-midi, et sur ce
rivage elle monte de 10 pieds dans les fortes marées; elle
en avait déjà monté 5, et il était six à sept heures, lors-
que d'un coup elle se retira d'environ ces 5 pieds; en
7 ou 8 minutes elle revint, et non seulement remonta à la
même hauteur, mais alla 10 pieds au-dessus, de sorte qu'elle
se trouva 5 pieds au-dessus de la plus haute élévation qu'elle
dût avoir alors. En un autre demi-quart d'heure, elle baissa
de manière à assécher la plage, et revint de nouveau, puis
se retira encore, et se fixa enfin aux 5 pieds de hauteur qu'elle
avait atteint lorsque son mouvement irrégulier commença. À
sept heures, elle continua à monter à l'ordinaire, et il n'y
eut plus rien de singulier dans son flux et reflux, ni ces jours-
là ni les suivants. L'abbé Castel-de-St-Pierre, qui a recueilli
ces détails pour les communiquer à Fontenelle et à Duhamel,
de l'Académie des sciences, ajoute que ce mouvement anormal
de la mer ne se fit pas sentir à Cherbourg, et qu'on ne l'a-
perçut pas non plus à Carteret ni au Rozel. - Cette irrégu-
larité du flux, phénomène extrêmement rare dans nos pa-
rages, était un raz-de-marée, mais moins affreux dans ses
résultats que celui que nous avons décrit dans l'Annuaire de
1838, p. 257-58.*

                                                          VÉRUSMOR

* Cet article relate l'ouragan du 25 décembre 1836 et fait aussi allusion au raz-de-marée de 1642 à la Guadeloupe et à l'ouragan des 18 et 19 décembre 1822 à la Martinique. NDLR

     

Sainte-Pience

BMS
1730 - 1737
E 33
5 Mi 958

vue 24 / 86

folio 6

1731

chaleur

sécheresse

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

Les chaleurs et la sécheresse
n'a jamais esté plus longe que
cette année

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1740
E 36
5 Mi 958

vue 15 / 15

folio 8

1740 et 1741

crue

inondation

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

Les debordements des eaux ont esté extraordinaires a la fin
de 1740 et au commencement de 1741, un nommé Michon de Braffais
fut noyé a villedieu par le débordeme[nt]

—   —  —

Hauteville-sur-Mer



BMS
1733 - 1752
collection communale E2
5 Mi 1788

vue 98 / 129

23/06/1748

foudre

(merci à Colette B.)

Du vingt trois juin aud[it] an nous curé dudit lieu avons
fait l'hinnumation du nommé Jean Choux notre parroissien
journallier dans le cymetiere dudit lieu qui fut tué hier par le
tonnerre et le tout en conformité du pouvoir qu'il nous à eté
donné par Monsieur le Maistre conseiller du Roy
lieutenant g[é]n[ér]al criminel du baillage & présidial de coultances*
& du consentement de Monsieur le procureur du Roy suivant les
permis cy attaché signées Lemaistre d'annoville** Guillot de
Vilmonts** fait aux présences de Jean Choux Marechal
de notre ditte parroisse, de pierre Le Mesle laboureur
de Jean thiphaine, & de Denis Leroussel tous de notre paro[isse]
lesquels ont signé cedit jour & an que dessus

NDLR

* Aujourd'hui orthographié "Coutances", sous-préfecture de la Manche.

** Il s'agit ici de deux patronymes composés mentionnés sans prénoms. "Jacques François Le MAISTRE" seigneur d’Annoville était conseiller du Roi, président au présidial de Coutances (provisions d’office le 27.04.1724) et "Jean Baptiste GUILLOT de Villemont" était second avocat du Roi au même présidial.

     

Buais

BMS
1745 - 1754
5 Mi 1438

vue 90 / 211

02/11/1751

foudre

09/05/1752

(info http://degresdeparente.blogspot.fr/, merci à Dominique C.)

Le 2e jour de Novembre 1751 le tonnerre tomba
sur le clocher de Buais endommagea une des jambes
de force decouvrit tout à l'entour la fleche et le Dôme
La reparation en a couté sept cens livres suivant
L'adjudication qui en a eté faitte & mise a prix par le S[ieu]r
prieur ce fut sur les neuf heures du soir que le
tonnerre tomba, partagea le cocq par la moitié on
en a mis un neuf, La france couvreur en ardoise
d[emeura]nt à Landivy a couvert de neuf le bois quarré
Le Dome et la fleche. L'année 1752 le bled seigle
valant quatre Livres Le bosseau Le 9 may 1752.

     

Sainte-Pience

BMS
1750 - 1770
E 46
5 Mi 958

vue 52 / 170

folio 8 verso

1755

pluie

crue

inondations

tremblement de terre

 

(info http://saintepience.sitego.fr, relevé Geneadom)

x Les mois de juillet
aoust 7bre 8bre 9bre
decembre et janvier
pluvieux et les
eaux débordees
Les chemins tres
defaites.

des tremblement de terre en Espagne
très grands en Espagne et encore plus grands en portu[gal]
Lisbonne a été renversée en partie le reste incendié p[ar]
les tireurs* et presque toute ruinée et q[ue]lques 100 000
de personnes tuées sous les ruines et plusieurs aus[si]
à Cadix qui a pensé etre submergée par la m[er]
et la chaussée emportée avec plusieurs personn[es]
dessus lad[ite] chaussée Le Tage q[ue]lques jours ava[nt]
le tremblement très gonflé

* Cette transcription est incertaine à cause de la tache, mais le terme pourrait désigner les "voleurs à la tire" c'est à dire les pillards. NDLR

     

Saint-Sauveur-Lendelin



BMS
1700 - 1792 collection communale
5 Mi 1827 E32

vue 101 / 180
folio 194


hiver 1756

gel

(info http://panpanette.overblog.com)

1756

Des le 15 octobre l'hiver commença par une gelée
qui dura quinze jours.
   (...)

La suite du texte parle d'une visite du roi Louis XVI en Normandie. NDLR

—   —  —

Le Vrétot

BMS
1740 - 1759
(5 Mi 1168)

vues 322 et 323 / 375

folio 317

20/07/1757

orage

 

 

(info http://passiongenealogie.hautetfort.com, relevé Geneadom)

Remarque

Le vingtieme juillet feste Ste Marguerite de la
presente année sur les quatre heures du soir il se
monta un orage du costé de sortosville en
Baumont qui repandit dans tout ce canton
plusieurs lieuës a la ronde une gresle si extraordinaire
que de memoire d’homme l’on ne souvenoit pas
d’en avoir vu de pareille, il y eut a Bricquebec
et en d’autres parroisses des morceaux qui pesoient
une livre et cinq quarterons, et mesme encore plus :
en cette parroisse les morceaux etoient partie ronds
comme des plus grosses noix, partie plats de largeur
d’un écu de trois livres et épais comme le doigt,
Cet orage ravagea tout le canton, il y eut des
pieces de froment entierement détruites, les orges et
les avoines entierement péries, la terre étoit toutte
couverte de grain, il n’en resta presque point
aux epies qui échaperent du ravage, la pluspart
de ces grains ainsi maltraittés repousserent par le
pied, et les ayant laissés mourir, on les a recoltés

mais peu de profit ; en consideration de ce
désastre il y a eu quelque diminution sur les
tailles en cette élection, mais trop peu considerable
pour dédommager de la perte. Les vitres de tout le
païs ont été totallement brisées, celle du chœur
de cette parroisse ont eté refaittes a neuf, il en a
coûté trente six livres payées les deux tiers par les
fermiers des Religieux de Baumont, et l’autre par
le Curé ; celles de la nef ont eté pareillement
refaittes a neuf ; ce ravage a causé la continuation
de la charté des grains, joint a la garde sur les costes
que les habitants de cette parroisse sont obligés de
faire a cause de la guerre avec l’anglois, ce qui a
causé une grande misere dans cette parroisse, et
tout le canton.

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1750 - 1770
5 Mi 958

vue 156 / 170

1768

inondations

(relevé Geneadom)

Les eaux ont été si abondantes dans cette année qu'on a eu da la peine a
ramasser les bleds encore ont ils été bien mouillés les pailles n'ont rien valu, on a perdu
plus d'un tiers des foins et en particulier sur les Rivieres qui int derivé deux fois
la premiere dans le mois de 7bre qui dura long temps m[onseigne]ur de Malide Eveque
d'Avranches eut peine a revenir de Coutances pour faire l'ordination la seconde
derivation arriva dans le mois de novembre et emporta bien des pommes sur le bord
des Rivieres. la plupart des avoines mouillierent pendant cinq semaines et étoient encore
a ramasser après la St Michel

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1750 - 1770
E 46
5 Mi 958

vue 170 / 170

folio 166

1771

neige

(relevé Geneadom)

Les neiges commencerent le jour des Roys et durerent quinze jours furent
grandes et allerent dans des endroits jusqu'a quatre pieds et dans les endroits
les plus bas elles étoient de deux pieds et furent sause que le monde ne sortoit
point pendant plusieurs jours et ne pouvoit aller à leglise année 1771

—   —  —

Sainte-Pience

BMS
1775
E 46
5 Mi 958

vues 25
et 26 / 26

folio 7 verso et 8

1775

tremblement de terre

(relevé Geneadom)

on a ressentit un violent tremblement
de terre avec un bruit souterrain qui
detaché des pierre des edifices des environs
de caën, a fait crouller la tour de de
comeilles proche caën, il y a eu trois
secousses, et la direction étoit du Sud ouest
au nord d'est, il a arrive le 3i xbre
environ sur les dix heures et demie du

matin, le tems fort calme
et fort serein, il a duré environ
20 ou 30 secondes.
(...)

—   —  —

Saint-Sauveur-Lendelin



BMS
1700 - 1792 collection communale
E32
5 Mi 1827

vue 84 / 180
folio 161


1777

séheresse

(info http://panpanette.overblog.com,relevé Geneadom)

En cette année a régné une grande secheresse qui commenca
le dix d’aoust jusqu’au environs du jour St Denis neuf octobre
Cependant l’eau qui est tombée depuis jusqu’a la fin de l’année ne
peut pas etre ditte l’avoir interrompuë, puisque les moulins de St Sauveur
n’avoient point encore assez d’eau pour moudre après les fêtes de
Noël et que les moulins de la Côtte envoyent encore leurs grains
faire moudre après la Ste André; l’été fut le plus beau qu’on ait
vu depuis longtemps la santé des paroissiens se conserva dans le meilleur
etat qu’elle eut été depuis plusieurs années (...) Suite hors sujet NDLR

—   —  —

Saint-Sauveur-Lendelin



BMS
1700 - 1792 collection communale
E32
5 Mi 1827

vue 86 / 180
folio 165


1778

foudre

(info http://panpanette.overblog.com,relevé Geneadom)

Evenements de l'année 1778

Le 22. de janvier le tonnerre tombat sur la tour de cette
eglise, abbattit les deux eguilles du levant & du couchant, enfonça
la côtière du chœur sur la croisée contre le lutrain, souleva tout
le plomb de l'enfesture de la nef, & se porta a quelques autres
/ endroits / ou il fit peu de dommage. pour le reparer les paroissiens
convinrent à l'amiable de se cotiser sans y appeller le ministere
public et fournirent la somme necessaire pour cette reéparation.
& ce sans aucuns trouble ni plainte de la part de personne.
Etoient à la tête de cette sage conduitte les Srs ferrand de la Conté
Le Brun de la Sesniere & Jacques Almy.

—   —  —



Notre-Dame-du-Touchet
 


BMS
1776 - 1780
collection communale
E13
5 Mi 2034

vue 106 / 149

28/07/1779

orage

grêle

(info www.ehamel.fr, relevé Geneadom)

(...)
La nuit du 28 au 29 juillet il est venu un orage qui par la greslle à rava
gé le haut de la paroisse et à occasionné une perte considerable sur
les grains de toute espece, on en à fait dresser des procès verbaux par
des arbitres, esperant avoir quelque diminution, elle n'est pas venue pour
l'année 1780, au contraire il y à eu sur le taillon quatre cent neuf livres
de hausse, il se monte à la somme de deux mille trois cent soixante neuf
livres trois souls un denier, le principal de la taille se monte à la somme
de trois mille cinq cent cinquante six livres; sans y comprendre (...)

—   —  —

Saint-Sauveur-Lendelin



BMS
1700 - 1792 collection communale
E32
5 Mi 1827

vue 87 / 180
folio 167


1779

chaleur

(relevé Geneadom)

Evenements de l'année 1779

En cette année regna dans le mois de juillet, aoust, septembre et
octobre de très grandes chaleurs, qui occasionnerent des fievres malignes
putrides, et des dissenteries des plus universelles, et qui dans la partie
meridionale de ce diocese furent très meurtrieres

—   —  —

Saint-Sauveur-Lendelin



BMS
1700 - 1792 collection communale
E32
5 Mi 1827

vue 92 / 180
folio 177


1782

intempéries

(info http://panpanette.overblog.com)

Evenements de l'an 1782

L'hiver en cette année fut changé de place: avril se trouva en
février et février en avril. Le froid ne commença que le quinze
de mars et continuoit encore à la pentecôte. les herbes très avancées
dans le mois de février furent beaucoup retardées par le froid
inattendu dans la saison où il arriva. les bestiaux souffrirent
beaucoup par la disette du fourrage qui devint si rare qu'à peine
on en pouvoit trouver pour son argent. on ne put ensemencer
l'orge qu'à la mi mai et les arbres n'ouvrirent qu'à la fin
de ce mois. La quantité de grains qu'on transporta dans les colonies
en augmenta beaucoup le prix et fit monter le sac jusqu'à
trente deux livres. (...) Suite hors sujet NDLR

—   —  —

 


Notre-Dame-du-Touchet
 


BMS
1781 - 1785
collection communale E14
5 Mi 2035

vue 60 / 148

05/02/1783

tremblement de terre

(info http://www.egbmn.net, relevé Geneadom)

le cinq fevrier 1783 la province de Calabre au roïaume de Naple en italie*
à été presque entierement détruite par un tremblement de tarre arrivé le même
jours à onze heures du matin, et surtout les villes de Messine, Reggia,
palmi, bagnaras, semitana, Milet, saint george, terra Nova, casalnueva,
oppido, et plusieurs autre lieux de la calabre ulterieure y compris encore
catanzaro, et Monte leone. la calabre contient environ 375 villes ou villa-
ges, 310 desquelles sont presque detruites. le prince Cariati y a perdu 17 fiefs,
dans les quels êtoient les villes de Sommera et palmi. la ville Ichisa est entierement
detruite; celle de genare à été detruite et brûlée. les villes d'Atore del farro, de
pizzo se sont abimées dans la mer, ainsi que la célèbre reggio, et celle de Monte-
leone. le fleuve petrarché qui traversoit la province à disparu. il à peri
un nombre innombrable d'habitans; ceux qui ont echapé à ce desastre

ont été reduits à la derniere des miseres; le Roi de france Louïs 16 leur
à envoïé qüantité de secours de premieres necessités. que dieu mous préserve
d'un pareil malheur.

* En 1783 dans le sud de l'Italie (la Calabre et la Sicile faisaient alors partie du Royaume de Naples), une série de cinq forts séismes qui s'étendent sur près de 100 kilomètres et se déroulent sur deux mois accompagnée d'un tsunami, fera entre 30 et 50 000 morts. NDLR

—   —  —


Notre-Dame-du-Touchet
 


BMS
1781 - 1785
collection communale E14
5 Mi 2035

vue 61 / 148

1783

éruption volcanique

(info http://www.egbmn.net, relevé Geneadom)

(...)
depuis le 20 juin presque tout l'été, le soleil à été environné de broüillard*
ce qui le faisoit paroitre rouge comme eclipsé, ce qui occasiona bien
des fraïeurs à bien du monde, ce phenomene à existé dans toute l'europe
il y à eu pandant laditte années presque par tout quantité de fievres
intermittantes très dificiles à guerir, baucoup de flux de sang dans baucoup
d'endroits, mais, grace à dieu, peu en cette paroisse. Monsieurs A[?]
harivel curé de l'Apenti depüis 1741, et Mr coupart son vicaire sont
mort tous deux en cinq semaines.

*Il s'agit de l'éruption du "Lakagígar", ou "Laki", ensemble de plus de cent cratères volcaniques du sud de l'Islande alignés sur une fissure de 27 kilomètres de longueur. Ce sont les poussières de cette éruption gigantesque appelée "Skaftáreldar", (en français « feux de la Skaftá ») débutée en 1783 et considérée comme la plus importante éruption lavique de tous les temps, qui voilent le ciel. Elle eut d'importantes conséquences en Islande (famine de la Móðuharðindin), mais ausssi dans tout le reste de l'Europe.

—   —  —

 
Saint-Sauveur-Lendelin


BMS
1700 - 1792 collection communale
E32
5 Mi 1827

vue 96 / 180
folio 184


1783

éruption volcanique

(relevé Geneadom)

(...)

parut en cette année depuis le 12 de juin jusqu'au
quinze de juillet un phénomêne qui jetta lallarme dans
tout le genre humain ce fut un obscurcissement dans le
soleil qui dans son lever et son coucher principalement
paroissoit d'un rouge de sang. Les physiciens attribuerent
cet événement à des vapeurs montées vers le disque du
soleil provenües  de ce que l'hyver précédent avoit été trop humide
et n'avoit porté assés de gelée. n'étoit ce point un de ces
phénomênes annoncés dans l'évangile, qui doivent précéder
le jugement dernier ? .//. Suite hors sujet NDLR

 —   —  —

Saint-Sauveur-Lendelin



BMS
1700 - 1792 collection communale
E32
5 Mi 1827

vue 97 / 180
folio 187


1784

sécheresse

(info http://panpanette.overblog.com)

Evénements de l'an ... 1784 ...

En cette année courut une très grande sècheresse qui fit
craindre pour la récolte. Cependant l'eau étant venüe après
trois mois de sécheresse et ayant rafraichi suffisamment
la terre à la mi juin les bleds reprirent vigueur et fournirent
une assés abondante moisson, ce qui rendit un grand service
aux pauvres qui avoient été réduits à acheter le sac d'orge
35 lt. Le froment alla jusqu'à 42lt. Les pommiers pris
pour deux tiers d'année donnerent (les pluies étant venües dans
le mois de septembre et d'octobre, fort abondantes) une aussi
grande quantité de cidre qu'auroit pu faire une année
entière. Suite hors sujet NDLR

—   —  —

32 documents collectés

Mots-clés : chaleur, crue, éruption volcanique, foudre, froid, gel, inondations, intempéries, neige, orage, pluie, raz-de-marée, sécheresse, tempête, tremblement de terre, vent


Retour rubrique     Retour accueil