Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de la Haute-Saône (70) / Franche-Comté / Bourgogne-Franche-Comté

Autray les Gray / Fresse / Hautevelle / Verjux

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Autray les Gray

EC_41EDEPOT7
1776-1730

vue 57 / 181

29/06/1720

orage et inondation

(merci à Marinette P.)

Lan mil sept cent vint le 29e Juin iour de St Jean a lheure de
dix du soir arriva un orage si grand accompagné de tonnerre et desclairs
avec une pluye si exessive que dans une demie heure le lieu d autrey fut
inondé par les eaux et avec telle impetuosite que le monde eu peine de
se sortir de ses maisons et den sauver le betail parmy lequel furent
noyois quantite de brebis et veau dans les maisons den bas y eut iuque
a la hauteur de quatre pieds et plus et pour emporter les murailles des iardins
renverser les pierres des esclusiaux et toutes les graines le long du vallon
couchés et couverts en partie de la terre que le torrent avoint entraine
qui continua le mesme ravage iuque a son embouchure dans la saone
ce qui estait arrive aud(it) lieu de memoire d homme quoy quil eu vu
dautres inondations losque la vingenne* deborde mais aucune de ceste sorte
qui ne provenoit que des eaux duciel tombée subitement sur le territoire

M. Perchet p(re)tre vic(aire)

* La Vingeanne est un affluent rive droite de la Saône qui coule à 5km à l'ouest d'Autray. NDLR

     

Hautevelle

BMS
1719 - 1763
EC_284EDEPOT4

vue 22 / 157

18/08/1724

foudre

(info http://www.servancnaute.fr)

Chute du
tonnerrre* [en marge]

Led[it] jour dix huit aoust mille sept cent vint
quatre a six heures du matin le tonnerre
est tombé sur le clocher de l'eglise dautevelle
et la fendu en devant des la fenetre iusqu'au
dessus de la porte, et de la il tomba sur led[it]
haquard qui sonnait pour le temps*, le
blessa au derriere de la tete, dequoy il mourut
une heure après.      Le tonnerre etoit
deja tombé sur le meme clocher le six
juin mille sept cent sept environ les quatre
heures du soir, mais comme on ne sonnait
pas encore, il en fit peu de fracas

NDLR

* La foudre à cette époque est toujours appelée "tonnerre".

* À cette époque une âme dévouée montait sonner les cloches pour avertir la communauté de l'arrivée des intempéries. Hélas, le paratonnerre n'ayant pas encore été inventé, ceux-ci payaient  un lourd tribu à la foudre lors des oarges.

     

Fresse

EC_3E256_6
1783/1792

vues 32 et 33 / 254

10 au 13/02/1754

avalanche
4 morts

(merci à François C.)

Jean claude Simonot epoux de claude marie jean blanc
laboureur du fiadin paroisse de fresse age denviron
cinquante ans ; pierre françois Simonot agé denviron
neuf ans ; jeanne claude Simonot agée denviron trois ans

Tous trois enfants dususdit jean claude Simonot et de claude
Marie jeanblanc assisés des secours de lEglise sont
perits sous les debrits deleur maisons qu’un torrent de
neiges qui sest precipite dessus des vallons a
renversé defond en comble Le dix fevier mil sept cent
quatre vingt quatre et ensuitte de la permission de la
justice ainsi quil enconpte par la lettre du Sieur
procureur fiscal au baillage de faucogney ont été enterre
le treize du susdit mois dans le cimetiere de la
paroisse en presence de claude antoine Simonot frere
et oncle des susdis deffunts et de claude joseph ferry
laboureur demeurants a montaujeux et deplus ceux autres
soussignes

L’acte cy dessus renferme quatre mortuaires
Nicolas Simonot Laboureur du Fiadïn paroisse de
Fresse agé denviron soixante ans assistes des secours
de l’eglise est perit sous les debrits deleur maisons qu’un
torrent de neiges qui sest precipite dessus du vallon
a renversé defond en comble Le dix fevier mil sept cent
quatre vingt quatre et ensuitte de la permission de la
justice ainsi quil enconpte par la lettre du Sieur
procureur fiscal au baillage de faucogney en date
du douze fevrier a été inhumé le treize dususdit mois
dans le cimetiere de cette paroisse en presence de claude
antoine Simonot son frere et de claude joseph ferry
deux laboureurs du montaujeux soussignes

     

Verjux

BMS
1770 - 1791
4 E 570/6-7

vue 149 / 249

06/07/1783

tremblement de terre

érution volcanique

(info http://pjpmartin.free.fr)

Tremblement / de terre / 6. juillet / 1783 [en marge]

Le six juillet mil sept cent
quatre vingt trois, nous avons éprouvé
a Verjux un tremblement de terre*, tres
sensible, sur environ les neuf heures trois
quarts du matin, accompagné d'un bruit
souterain effrayant, compares a un coup de

tonnerre continu pendant plus de deux
minutes : L'eglise ou tous les paroissiens
et beaucoup d'étrangers assistoient a la
messe de paroisse, celle du quatrième
dimanche après la pentecote, a été
fort agitée, de manière que le peuple
consterné a pris la fuitte : il ny a
cependant eu aucunes ruines dans la
paroisse. Le méme événement    J Léger curé
a été éprouvé a la méme heure
dans touttes les paroisses voisines.
ce tremblement a été précédé par des
brouillards extraordinaires en plein été**, qui
ont tenu durant plus de trois semaines, a
voiler chaque jour le soleil le plus ardent
dans tout le cours de ces trois semaines ;
a persévérer chaque nuit, ou la lune et
touttes étoiles etoient pleinement voilées ;
ils commencèrent a se dissiper le jour du
tremblement, ou le soleil paru dans tout son
éclat dès le grand matin, et dès le lendemain
il + / paroissoit / n'en [être?] plus mention,    J Léger curé
quoi qu'ils ayent continué quelque tems,
mais moindres.
ce qui a été suivi des fièvres qui se
sont déclarées Dés le Mois d'aoust, sans
etre mortelles, pour le plus grand nombre
mais qui abattoient touttes les forces
et pour long tems.          J Léger curé.

NDLR

* Il s'agit d'un effet du terrible séisme de 1783 dans le sud de l'Italie (Calabre et Sicile) : une série de cinq fortes secousses qui s'étendent sur près de 100 kilomètres et se déroulent sur deux mois accompagnées d'un tsunami, fera entre 30 et 50 000 morts. Il sera ressenti dans tout le sud de l'Europe.

** Conséquence de l'éruption du "Lakagígar", ou "Laki", ensemble de plus de cent cratères volcaniques du sud de l'Islande alignés sur une fissure de 27 kilomètres de longueur. Ce sont les poussières de cette éruption gigantesque (appelée "Skaftáreldar", en français « feux de la Skaftá ») débutée en 1783 et considérée comme la plus importante éruption lavique de tous les temps, qui voilent le ciel. Elle eut d'importantes conséquences en Islande (famine de la Móðuharðindin), mais ausssi dans tout le reste de l'Europe.

     

haut de page

4 documents collectés

MOTS CLÉS : avalanche, éruption volcanique, foudre, inondation, orage, tremblement de terre

Retour rubrique     Retour accueil