Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département des Côtes-d'Armor (22) / Bretagne

Châtelaudren / Créhen / Guitté / Saint-Caradec / Saint-Guen / Taden / Tremorel / Yvignac

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Taden


BMS
1606 - 1677
cote n. c.

vue 241 / 644

06/07/1640

tremblement de terre

(info sur http://serge.rose.pagesperso-orange.fr)

Le vendredy sixiesme jour du mois de juillet
mil six cent quarante au soir viron les dix
heures de l'apres midy se fist en lair le
plus etrange et espouventable riblement
et tremblement de tere soit quil vinst
de l'air ou de la tere, quil se fust
veu de congoissance d'homme. C
e qui
espouvanta grandement les peuples a Dinan
et aux environs principalement à Taden
on pensoit que la tere abismat ou que
les maissons fussent toutes renversees et faisoit
bransle les coffres et buffets, mesme les poultres
et soliviaux* et murailles

* Les "solivaux" sont de petites solives (poutres destinées à soutenir le plancher d'un pièce). NDLR

—  —  —

Tréduder


BMS
1600 - 1682
cote n. c.

vue 104 / 241

27/05/1646

grande marée

mascaret

(relevé Geneadom)

Il ariva dans foulanquer le vinct et septieme de may en
lan mil six centz quarante et six le dimanche de
la saincte Trinite lors de la marée il se forma
dans le passage sy grande quantite de monde qui
alloint à n[ot]re dame du guedet feurent noies pres
de cinquante personnes [que] dieu leurs face paix à tous
en temoing[age] de quoy je signe au iour et an [que] dessus
Il arriva dans mesme endroit environ soixante trois
annees j[usqu']a? a ce [que] dessus les bonnes haus? la mesme chose
retournant d'une histoire qui ce jouais? a plestin et
feurent noies p[?] les quattre vinct fons? trois faict ce
iour[que] dessus   Rolland le foll p[re]btre

—  —  —

Guitté


BMS
1632 - 1673
cote n. c.

vue 81 / 483

folio 85

12/08/1654

éclipse de soleil

(info http://serge.rose.pagesperso-orange.fr/bmshist.htm)

Eclipse / de solleil [en marge]

Le 12eme Jo[ur] du moys d'aougst predit au
environ les huict heures et neuf heures
et demie / du matin / parut une eclipse / de solleil / sur
no[tr]e h orison qui rendit sa lumiere
fort triste touttefoye sens perdre son
jour on fist ferre procession g[ene]ralle
craignant quelle n'eust aus[tr]e accidents
nuisibles mays dieu a pareu par
de?r et presvenir son pauvre peuple
dont nous luy rendons graces

     

Guitté


BMS
1632 - 1673
cote n. c.

vue 103 / 483

folio 96 verso

12/01/1656

éclipse de Lune

(info http://serge.rose.pagesperso-orange.fr/bmshist.htm)

Eclipse / de lune [en marge]

Du 12. jo[ur] de jan[vi]er environ les 8. a 9
heures du soir parut une eclipse
de l'une qui estonna gr[an]de[ment] le monde

     

Saint-Guen


BMS
1660 - 1696
cote n. c.

vue 405 / 766

folio 65

06/11/1661

tempête

(info http://www.infobretagne.com, merci à René L-C.)

Nota / la forest poulancré / Rasée. [en marge de l'acte de décès de Messire Guillaume Gallerne]

     

Saint-Caradec


BMS
1709 - 1741
cote n. c.

vues 4
et 12 / 452

1709

froid

(merci à L-J S., info http://www.infobretagne.com)

Remarq(ue)
Le grand froid de cette année a commencé
le 7ieme janvier, à duré trois semaines pendant lequel temps
est ainsi que dans cette province, qui est le canton le moins endom(m)agé
de l'Europe, le froide a fait mourir des bois, brins, tronc et
racine, laittiers et les bleds qui n'estoint couverts de neiges.

pendant ce terrible froid on voioint des oiseaux d'espèces inconnues qu'on
prenoit aizem(en)t et mouroint en ce paye. après cette hyvers, peu d'oiseau se voit
la neige qui
à conservé le bien
de la terre estoit
haute de 4 pieds.
suide pag.10

Remarq(ue)
Cette même année le demé de seigle, mesure de Loudéac, se vende
quatre francs ou 24 lt la charge d'un cheval de voiture.
on oblige ceux de cette province de fournir aux autres provinces
de ce Royaume une grande quantité de bleds seigle et froment
qu'ils portent aux ports de mers, cette anné on est exempt
de cueillir les fruits des arbres parce qu'il n'y en a pas d'aucune
especes

—  —  —

Guitté

 

BMS
1682 - 1732
cote n. c.

vue 439 / 474

mai 1731

grêle

 (info sur http://ge86.fr/, relevé Geneadom, merci à Christian S.)

En cette année au mois de may il tomba une grêle si furieuse que les
bléds furent entierrement brisés et perdu en les p[aroi]sses ou l'orage donna
Broons et Caulne furent notablement endommagées et par la grace de Dieu
notre p[aroi]sse de Guitté ne le fut que tres legerement. Les eclairs
et les tonneres furent epouvantables au mois de Juillet et un mois
apres la grêle on en trouvoit des monceaux dans les chemins bas ou
le soleil n'avoit pas dardé ses rayons. on trouva les lievres et
des perdrix en grand nombre tués par l'orage dont les grains en des lieux
etoient plus gros que des oeufs d'oye.

—  —  —

Guitté

 

BMS
1733 - 1784
cote n. c.

vue 51 / 796

1735

tempête

(info Geneawiki)

Nota
Le 9e janvier 1735 jour de dimanche environ
les cinq heures du soir il s'eleva une tempête
horrible qui dura jusqu'au matin du lendemain,
le vent fut si violent quil Renversa plusieurs
maisons et causa des pertes notables aux
autres par les grandes reparations qu'il occasionna
Tres grande quantité de pommiers furent abattus
et Déracinés, et ceux qui Resistèrent furent abattus
brisés et cassés par quartiers, et iettés fort loin
les chênes memes qui ont plus de resistence acause
des grosses et profondes racines qu'ils poussent
n'en furent pas Exempts plusieurs vaisseaux et
Barques en mer furent submergées; la frayeur
et la consternation fut grande, et les anciens
avoüent n'avoir pas entendu parler d'un pareil
ouragan qui se leva du nord

—  —  —

Tremorel

BMS
1741 - 1772
cote n. c.

vue 116 / 391

1750 - 1751

pluies


(merci à Colette B.)

En l'an presant 1751 les pluyes ont été
continuelles depuis la toussaint 1750, ce qui a fait
que les bles et les avoinnes ont presque totalem(en)t
manqué et qu'on ne peut faire de bon pain
du blé de cette année. On craint fort pour
l'an prochain 1752, que le grain ne soit fort
cher. Ce qui console, c'est la recolte de blenoir
etoit assez bonne.

(...)

—  —  —

Yvignac

BMS
1737 - 1781
Lot 4
cote n. c.

vue 567 / 825

1768

pluie

(info http://yann.picquet.pagesperso-orange.fr)

nota
La recolte fut tres mauvaise lhyver fut
pluvieux ce qui fit grand tort, et causa
de la misere et des maladies. plusieurs commencerent  à vendre leurs
meubles, leurs bestiaux et ensuite leurs terres

—  —  —

Yvignac

BMS
1737 - 1781
Lot 4
cote n. c.

vue 583 / 825

1769

pluie

(info http://yann.picquet.pagesperso-orange.fr)

lan 1776 la misère se fit sentir en nothre canton
et de 364 menages quil y avoit en tous en la paroisse il y
en eut 68 qui partagerent les aumones que donnerent
les seigneurs et decimateurs et les paroissiens et moiennant
quatre vingt dix boisseaux de tout grain que nous donnames
il ny eut pas un pauvre qui fut quester hors la paroisse
l'année fut tres pluvieuse et on eut bien de la peine a
receuillir le peu de grain qu'on avoit et encor plus a
ensemencer les terres en lhyvernage plusieurs vendirent
ce qui leur restoit de bestiaux, de hardes meubles et terres
les aumones qu'on fit cette année pouvoint aller à
mil francs en grain, argent, et toille - j'avois
prié douze des principaux habitants de faire la
queste en chaque vilage et ils distribuerent aux
pauvres de chaque cartier ce que les Riches du Cartier
avoint donné. Cela fit un grand bien en la paroisse

—  —  —

Châtelaudren

BMS
1706 - 1792
cote n. c.

vues 960
et 961 / 1425

18/08/1773

inondation

(info http://www.genealogie22.org)

Nota.
nocte 18a / mensis / augusti / 1773 / infets citer / perierunt / aquis / submersi* [en marge]

M[aît]re Robert Lhuyllier procureur et notaire agé d'environ trente cinq
ans, noyé le dix huit aoust / mil sept cent soixante terze / par l'accident survenu par la surabondance
des eaux** a eté le landemain inhumé par le soussigant curé dans le
cimetiere de l'eglise de notre Dame du Tertre de Chatelaudrun, en
presence de Rolland fouger, de Claude le Roi, de Jeanne le Goff,
de françois le lay qui se sont retirez sans signer. Magloire Corno curé

(...) ***

Tous les quels dix denommés cy dessus ont été inhumés dans le cimetiere
de l'eglise de Ceans par permission de Monsieur de Penhoadic de
Lesverec avocat à la Cour, premier juge civil & criminel du Comté de
goello**** au siege de Chatelaudren lesd[its] jour, mois et an que devant
Magloire Corno curé

NDLR

* Latin : "Dans la nuit du [17 au] 18 août 1773 périrent dans une inondation."

** Cet événement est appelé le "Le déluge de Châtelaudren" : la digue qui retient l'étang du "Leff" (cours d'eau qui traverse le village) cède sous la pression des eaux grossies par l'orage. Les flots dévalent alors sur la ville en pleine nuit et submergent tout sur leur passage. Cette inondation fera 50 à 70 victimes dont 36 à 38 (selon les sources) à Châtelaudren.

*** Les autres victimes sont :

2° LE BAILLIF Marie Jeanne âgée d'environ 62 ans

3° MALBERT Francoise âgée d'environ 27 ans

4° GUILLARD Jeanne épouse de Louis LALOYÉ âgée d'environ 50 ans

5° LE BAIL Jeanne de la paroisse de Plouisé âgée d'environ 14 ans

6° GAFFRAI Francoise âgée d'environ 70 ans

7° PEDRON Julie épouse de LHUYLLIER Robert âgée d'environ 32 ans

8° ROUILLE Charles âgé d'environ 13 ans

9° HILLION Julie Charlotte âgé d'environ 15 mois

10° BALLOUARD Anne âgé d'environ 4 ans

**** Le "Goëllo", "Goëlo", "Goueloù", "Goelo", ou "Bro-Oueloù" en langue bretonne désigne un ancien pays de Bretagne qui s'étendait du nord-ouest de l'ancien évêché de Saint-Brieuc jusqu'à l'embouchure du Trieux. De nos jours, son territoire comprend approximativement les cantons de Paimpol, Lanvollon, Plouha, Pontrieux, Plouagat, Châtelaudren, Etables-sur-Mer et les communes de Binic, Pordic, Plérin et Trémuson.

—  —  —

Créhen


BMS
1756 - 1776
cote n. c.

vue 602 / 739

folio 24

15/04/1773

tremblement de terre

23/04/1773

réplique

18/08/1773

orage

 

(info sur http://serge.rose.pagesperso-orange.fr)

Le 15 avril 1773 à une heure trois quarts
du soir il y a eu un tremblement de terre
qui s'est fait sentir avec bruit dans tout ce
païs pendant une demie minute
Le 23 avril à onze heures et demie de la
du soir il y a eu une autre secousse bien plus
forte avec grand bruit pendant une minute.

Le 18 aoust 1773 est arrivé un très grand
orage (tonnerres, pluies et vents) qui a
brisé et haché tous les bléds noirs qui
depuis long temps n'avoient point été si beaux
et qui promettoient la recolte la plus
abondante. les autres bléds ont été aussi
endommagés et tellement brouillés qu'il a

fallu doubles mains et double temps
pour les coupper. on ne trouvoit pas
douvriers en ce tems, presque tous etoient
malades, les autres occupés à les soigner.
cependant la saison n'étant pas incommode
les bléds blancs ont été sauvés, on a fait
battre les dimanches et fêtes ceux qui etoient
n'etoinet pas logés, et la recolte a été très
bonne. on n'a eu que demie-recolte de
bléds noirs. L'orage brula aussi tous les
pommiers, et il n'y a point de pommes.
Les ravages ont été bien plus considerables
en basse brétagne; les chaussées ont été
rompues, les rivieres debordées, les moulins
emportés; la ville de Chateaulaudrain*
renversée et beaucoup de monde noyés
dans leurs maisons. on attribue cet orage
à un tremblement de terre.

* Il s'agit de la ville de "Châtelaudren". Voir la liste de dix personnes décédées ci-dessus.NDLR

—  —  —

Trégomeur

BMS
1773 - 1792
cote n. c.

vue 16 / 265

18/08/1773

ouragan

inondation

(info "Aïe Aïe Aïe Mes Ayeux", relevé Geneadom, merci à André B.)

cette année le 18. aoust, et dans la nuit suivante
il y eu en ce pays une inondation prodigieuse.
la maison du moulin de Malassis en cette paroisse
a esté emportée avec létable et tous les meubles.
le moulin de la harmois a beaucoup souffert. onze
menages ont été inondés en ce bourg, scavoir celles ceux
du pont-verd, de la Croix-moussart, de la maremorel &tc.
heureusement personne n'a peri. à Châtelaudren la
chaussée de l'étang ayant crevé, l'eau a monté jusqu'a
neuf pieds de haut dans la ville, a renversé plusieurs

maisons, emporté une très grande quantité de
meubles et de marchandises, et noyé plus de 40.
personnes. le long de cette rivière, et de celle de
Guingamp on a beaucoup souffert.
Sur la rivière de gouet depuis Quintin jusquà la
mer tous les ponts ont été emportés, ainsi que
plusieurs moulins et maisons; et grand nombre
de personnes ont été noyées
on a aussi beaucoup souffert à moncontour, et le
long des rivières du pontgamp, d'aoust &tc. mais
le plus grand ravage a eté à châtelaudren, et depuis
Quintin au legué.
les ponts de la villebalin et du temple sur la rivière
de Binic ont aussi été emportés, et presque toutes
les chaussées ou cet houragan a donné depuis
guingamp à yffiniac (ou le pont a aussi été emporté)
de Moncontour et à S. Caradec &tc.

J. B. haméon Recteur de
trégomeur   

—  —  —

Tremorel

BMS

?

28/06/1774

grêle

(merci à Colette B.)

 

Le 28 juin 1774 la grele a fait beaucoup de mal elle est tombée sur les trois
heures et demi après midi elle a emporté presque tous les chanvres de
la com(munau)té et fait un peu de mal aux blés à la plaine mais à St pons [...] le
domage a ete considérable, car aux quartiers qu'on appelle les chandariers
les clots, les magdeleines et les meselières, on n'y a pas recueilli la semence
au quartier des roussins il n'y a pas eu demi récolte. plusieurs habitants n'ont
pas recueilli pour semences leurs leves pour l'année d'apres.

—  —  —

Créhen


BMS
1756 - 1776
cote n. c.

vue 680 / 739

1775

météorologie de l'année

 

(info sur http://serge.rose.pagesperso-orange.fr)

 

nota. cette année très peu d'hyver, le
printems fort sec, au commencement de juin
de bonnes et fortes pluies, le reste de l'été passa
blement arrosé. L'hyvernage avoit été assez
beau, reclte abondante en froments, bléds
noirs, pommes, glands et fruits de toute espèce
peu de seigles et d'avoines.
    Le mois d'octobre et moitié de novembre de
cette année tems des semailles, ont été très
pluvieux ; les 1ers bléds ont été semés avec peine ;
la fin de novembre et tout decembre très beaux,
le plus grand nombre des bléds ont été semés en
cette dernière saison.
      La pauvreté et disette se sont fait sentir forte
ment, (on exportait du bléd) sans maladies
pourtant, nous avions payé le tribut ci-devant.
le froment a valu à l'été 12 lt le boisseau,
le bléd noir 8 lt &[tec.]

—  —  —

Créhen


BMS
1756 - 1776
cote n. c.

vue 720 / 739

folio 24

1776


intempéries

(relevé Geneadom)

nota

La recolte de cette année moyenne
en froment, abondante en bléds noirs,
et en pommes, presque point d'avoine.
L'hyver a été des plus rudes, on l'a
comparé à celui de 1709, cependant
suivant les observations la congélation
a été moindre d'envrion un degré ou
degré et demi. la glace a constanment
duré plus de trois semaines.
Le printems et l'été secs, mais le
tems de la récolte très incommode, les
pluies ont duré depuis les 1ers jours
d'aoust jusqu'au 8 de septembre.
L'automne, tems des semailles très beau.

—  —  —

Créhen


BMS
1777 - 1792
cote n. c.

vue 37 / 576

folio 4

1777 - 1778


sécheresse

(merci à L-J S., info http://www.infobretagne.com, relevé Geneadom)

Depuis la mi-septembre 1777, jusqu'à
noël suivant cette paroisse a été affligée
d'une dyssenterie putride et épidermique qui
a fait de très grands ravages. cette cruelle
maladie nous a enlevé 135 personnes, nos
voisins proportionnellement n'ont pas taut
perdu. on peut attribuer cette différence à
l'indocilité de nos gens qui refusoient les
traitemens ordonnés, et ne recouroient qu'au
cidre, vin et eau de vie. les auberges et
buveaux n'ont jamais fait plus grand debit.
M. L'intendant de Bretagne aussitôt informé
de l'epidemie nous a envoyé M. de La
Boujardiere medecin du Roi pour les epidemies
et un chirurgien residant, fait fournir tous
les remedes nécessaires et viandes pour
les bouillons pendant tout le temps que la maladie
a duré. on a sauvé tous ceux qui se  sont
laisser traiter.
On a attribué cette maladie à la grande
sécheresse de l'été et de l'automne, les vents
venoient presque toujours du Sud. on a
observé et remarqué beaucoup d'insectes dans
les eaux des fontaines, on en a vu aussi sur les
feuilles des arbres.

(...)

—  —  —

Taden


BMS
1784 - 1792
cote n. c.

vue 50 / 187

folio 8 verso

1786

sécheresse

(info http://serge.rose.pagesperso-orange.fr)

cette année il y eut pendant le printems et l'été
une secheressequi fit perir une infinité de betail
il y eut tres peu de bled et presque point de foin
le parc de la garaye* sauva la vie a bien des chevaux
vaches asnes et brebis qu'on y menoit de taden
quevert lanvallai et samson et pleslin**

NDLR

* Il s'agit du parc du château de la Garaye à l'ouest de Taden. Au début du XVIIIe il y fut créé un hôpital pour accueillir, nourrir et soigner les pauvres par ses propriétaires : le comte Claude Toussaint Marot de La Garaye et sa femme Marguerite (connus sous le surnom des "époux charitables"). En 1781 le domaine de La Garaye fut acquis par la veuve de messire Paul Charles Hays des Nétumières, puis le domaine passa par alliance à la famille Ferron du Quengo. Mais il était à l'abandon à la veille de la Révolution, ce qui explique peut-être que tout le monde pouvait accéder à son parc.

** Les communes de "Quévert", "Lanvallay", "Saint-Samson-sur-Rance" et "Pleslin" sont situées dans un rayon de 5 km autour de Taden.

—  —  —

Taden


BMS
1784 - 1792
cote n. c.

vue 68 / 187

folio 8

1787

chenilles

(info http://serge.rose.pagesperso-orange.fr)

cette année des chenilles mangerent
les feuilles de tous les arbres / et / empecherent
d'apporter du fruit et empoisonnoient
même l'eau.

—  —  —

haut de page

21 documents ou événements collectés

Mots-clés : éclipse de lune et de soleil, chenilles, froid, grande marée, grêle, inondation, intempéries, mascaret, météorologie, orage, ouragan, pluies, réplique, sécheresse, tempête, tremblement de terre

Retour rubrique     Retour accueil