Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de la Corrèze (19) / Limousin / Nouvelle-Aquitaine

Ambrugeat / Bilhac / Couffy-sur-Sarsonne / Saint-Exupéry-des-Roches / Soudeilles /

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Soudeilles

BMS
1606 - 1728
E_DEP263
GG 1

vue 7 / 617

24/06/1609

grêle

(merci à Pierre Q.)

(...) veille de St Jehan baptiste 1609 tomba
(...) gresle environ vespres dud. Jour qui gasta
gasta grande partie des bleds des villages
de Roubbert, de Charues, du montganel, de la
Massongne, et presque entierement la
Brauthe, la Gautherie et Chaudemaisons, et
les autres parroisses circonvoisines, comme
vedrenes, St. yries, Peret, Davignat, et dautres
villages de la parroisse d’Ambrugeat*. Dieu
leur donne patience et ce qui leur est neces-
saire.

* Actuellement : "Robert", "Monjanel", "La Massonie", "La Braute", "Saint-Yrieix-le-Déjalat", "Péret-Bel-Air", "Davignac" NDLR

     

Couffy-sur-Sarsonne

BMS
1753 - 1792
E_DEP64GG 2

vue 52 / 285

1758

neige et froid

pluie

douceur

(info https://www.geneanet.org, merci à Yves C.)

(...)
Cette année a eu beaucoup de neiges dans son comencement les bleds autour des hayes et des
tertres se sont perdûs entierement a cause des combles. le printems paroissoit prometre
la moisson a bonne heure, mais le mois de may fut tout sec un vent de bise violent
suivy de gelées finit de perdre les petits bleds, le mois de juin fut assez beau, mais depuis
il ny eut que des pluyes, La moitié des foins se pourrirent et il y en eut encore dans ce pâys
a faucher le 8e 8bre, les blés germerent dans les champs cequi a diminué dans les bons
pays le recolte d'une moitié si bien quil a valû 10 lt a ussel toute cette année, il vaudra
plus. Cependant la posée sest bien faite a propos on ne vit jamais une arriere
saison si belle [hypothèse], les fleurs et les roses sacroissoint co[mm]e en eté en quantité le vin sest vendu
[illisible] le septier nous navons eu après la toussains qu'un peu de neige qui a duré 5 a 6
jours [illisible] de cette année a eté charmant, le soleil a toujours dardé ses rayons sur nos
[illisible] a la fin de cette année jay cuilli des marguerites dans le jardin a noël en
petite quantité

     

Saint-Exupéry-les-Roches

BMS
1771 - 1792
E DEP 201/GG8

vues 230 et
231 / 401

folio 229

1783

ouragan


tremblement de terre

et tsunami
en Italie


Fin de 1782

L'année suivante 1783 fut singuliere en evenements
Naturels Les journeaux en sont tres curieux et continiennent des
Relations epouvantables En voicy quelques extraits.
au commencement du mois de mars Le 6 il y eut un ouragant
Composé de vent et de grele moyenne grosseur si terrible quil
deracinait les plus gros arbres qui etaint en prise et dans
cette paroisse il decouvrit plusieurs granges et maisons et en
Renversa quelques unes Les rivieres deborderent prodigieusement
Il y eut meme quelques coups de tonerre malgré le froid Cet ouragan
dura trois jours
Mais il fut bien plus funeste en Sicile* ou toute la province de
Calabre dont les vins blancs sont bons et chers la plus brillante
la plus fertile et la plus peuplée province de ce Royaume
fut submergée toutes les villes et bourgades furent engloutis
dans la terre Le vent la grele le tonnerre et la foudre firent
eprouver aux malheureux habitants de cette province les terreurs
et la destruction du monde La princesse de Scapoli Setait
rendue depuis 15 jours avec toute sa suite dans la ville de Scapoli
(y) fut engloutie ainsi que toute la ville
Les plus Grands seigneurs qui avaient des terres et des fiefs dans

et qui sy trouverentlors de levenement y perirent Ceux qui en
Etaient absents mais qui y avaint tous leurs biens se trouverent
Reduits a la derniere misere il ne leur resta que leurs noms
onComptait 20 villes grandes ou petites et 500 bourgs Grands
ou petits sans cimpter les villages qui auraint peri dans ce desastre
ainsi que tous les habitants de tout sexe condition et de
tout Rang.
Cette province qui etait un pays plat ne donnant pas de prise[...]
ni de Cours a l horrible pluye qui dura trois jours et 3 Nuits fut si
Generalement submergée que 15 jours apres on ny distingait encore
ni Rivieres ni etants
Ceux qui furent pres des rivieres et qui purent se jetter dans des
Batteaux sabbandonnerent a tout hasards quelques un perirent
Et ceux qui furent assez heureux pour echapper assurerent
avoir remarqué que proportion que ce deluge augmenatit
ils avaint vu quelque villes le Bourg ou village que leau avait
submergé paraitre sur la surface de leau et dans l'instant y etre
engloutie. ce qui prouve que le poids de leau luy ayant donné
la force de penetrer sous terre avaint fait a legards de ces villes et
villages le meme effet que la minde qui detruit Cequelle fait sa(uter?)
tous les rois et princes du voisinage Sempresserent denvoyer des
secours en habits et en vivres aux echapés du nauffrage on nen
trouva quenviron 300.
Le deuil fut General dans toute lytalie naple sicile portugal
et la douleur si grande quaucun des Rois etprinces ainsi que tous
peuples se se permirent aucuns divertissements du Carnaval suivant.

{ Louragant / arriva le / 6 de mars / et se renouve / la avec la / meme force / le 27 lun / et lautre furent / epouvanbables / a St Exuperi

* En 1783 dans le sud de l'Italie (la Calabre et la Sicile faisaient alors partie du Royaume de Naples), une série de cinq forts séismes qui s'étendent sur près de 100 kilomètres et se déroulent sur deux mois accompagnée d'un tsunami, fera entre 30 et 50 000 morts. NDLR

     

Saint-Exupéry-les-Roches

BMS
1771 - 1792
E DEP 201/GG8

vue 278 / 401

1785

chaleur

secheresse **

(merci à Colette B.)

Chaleur
secheresse

Cette année 1785 les Chaleurs de l’été ont été si vives et si longtemps
continuelles que non seulement les sources ont tari mais les prés ont si
peu donné d herbe que le foin a vallu dans les grandes villes jusqua
douze livres le quintal on a tellement Craint une famine pour les
bestiaux que lon a taché de sen defaire de Bonneheure au plus bas
prix presque tous les vaux ont peri a la boucherie. le prix du foin
dans les campagnes éloignées des villes a valu jusqu’à quatre livres
le quintal prix au pré. La récolte des grains n’a pas été pour cela
mauvaise il y a eu un peu de tout et surtout quantité de chataignes
et de vin mais les chataignes ont pourri de Bonneheure et le vin a
été généralement mauvais Cependant le Blé ne fut vendu que 6 lt a 7 lt
le seitier mais le vin moins mauvais 3 lt le seitier. Lhyver qui a suivi
a été si pluvieux et si doux quon laurait pris pour le printemps
Il n’a fait bien froid que huit jours en décemb(re) 1785 et il ny a pas
eu de neige Les Bestiaux ont pascagé tout lhiver et le foin
ne fut vendu que 50 S(ols)* en campagne et 5 lt en ville Il ya 40 ans environ
quon avait eprouvé la meme chose

NDLR

* Soit 2 livres et 10 sols

** Voir remarque ci-dessous à Saint-Exupéry-les-Roches pour l'année 1788.

     

Saint-Exupéry-les-Roches

BMS
1771 - 1792
E DEP 201/GG8

vue 300 / 401

septembre 1786

gelée précoce *

(merci à Colette B.)

nota

La veille de Notre dame de septembre les blés noirs furent
emportés par la gelée cependant le prix du Blé nexceda pas 8 #
et rabaissa jusqua six Encorre le debit en fuyl fort mediocre

* Voir remarque ci-dessous à Saint-Exupéry-les-Roches pour l'année 1788. NDLR

     

Saint-Exupéry-les-Roches

BMS
1771 - 1792
E DEP 201/GG8

vue 316 / 401

hiver 1787

intempéries *

(merci à Colette B.)

Les pluyes ont eté presque continuelles depuis octobre 1787 jusques au huit janvier
1789 et sont tombées en forme dorage tres souvent ce qui a cause des debordements
qui ont fait des ravages efferayants plusieurs ponts Royaux emportés des villes
submergées des milliers de personnes noyes des maisons et des quartiers de villes et
les villes memes qui ses sont trouvées en plat pays dans le voisinage des torrents enlevés
et emportées des ouragants furieux et frequants et dans l'Italie et Outre mer ainsi
que dans plusieurs isles des tremblements de terre qui ont fait fuir dans la
Campagne des habitants dont les maisons ont eté ebranlés et plusieurs
ecroulées tel est en general la lsite des evenements de la fin de cette année 1787
voyés en les journaux et gazettes ou le tout est detaillé
a part deux ou trois jours du mois de novembre le froid ne sest fait sentir que le
huit janvier 1788

* Voir remarque ci-dessous à Saint-Exupéry-les-Roches pour l'année 1788. NDLR

     

Saint-Exupéry-les-Roches

BMS
1771 - 1792
E DEP 201/GG8

vue 318 / 401

automne 1787

inondations ***

(merci à Colette B.)

Le 25 septembre 1787 il fit un orage presque general qui dura trois jours
Il fut interrompu par deux jours de Beautemps et se renouvella avec une nouvelle
force pendant deux jours il plut nuit et jour avec une abbondance si continuelle
et si grande quon aurait dit que cetait un deluge nouveau Ces deux orages
firent des degats inestimables sur les blés deja semés et grands denviron trois
ou quatre pouces sur les Chenaîes fruits Ble noir enfin toute la Recolte
il entraina et ruina tous les champs labourés qui avaint des pentes y laissa des
ornieres profondes sabla les prés et deracina les blés les rivieres furent
debordées si extraordinairement que de memoire dhomme elle ne lavaint eté
a ce point il arriva des malheurs dont les gazettes les journeaux ne feront pas
paretre mention tant ils furent multipliés on vit passer sous le pont de bort*
deux boeufs attelés et un cheval Bridé et quelques chapeaux.
Ces orages avaint ete precedés de deux jours et avaint ete preparés par un vent
Si fort que deux maisons en furent abbatues dans cette paroisse toutes les 2
couvertes en paille plus ou moins endommagées.
Le termps fut si derangé quon ne vit presque plus de beautems le soleil ne
parut que quelques jours dapres midi et la pluye fut si continuelle que baucoup
de blé noir coupés ou non coupés avaint germé tous considerablement et que les
semailles ne purent se faire que tres tard. Les pluyes furent presque continuelles
jusqua la St martin.
La ville de francfort etant submergée le prince Leopold de Brunsvich** voualnt donner
des secours aux malheureux habitants qui se noyoint se hasarda sur une barque avec
deux bateliers sur Loder exessivement grossi et ympetueux malgré le danger il passa la
milieu du torrent mais au dela des arbres submergés firnet tourner la barque et tout perit

Les journeaux suivants netaint remplis que du detail des desastres que les pluyes continuelles
avaint causé par les desbordements des Rivieres des villes submergées une infinité de ponts emportés
des milliers de personnes noyées des bastiaux emportés des terres devastées enfin des pertes si
Generales dans les 4 parties de la terree quelles etaint incalculables les ouragants tres frequents
ont occasionnés egalements de malheurs Inouis jusquà present voyés les journeaux novel[...]
16 vaisseaux de ligne Russes ont peri dans la mer noire par un ouragant ou nen a plus fur[ieux]?

NDLR

*Actuellement : Saint-Bonnet-prés-Bort à 3 km au sud-est de Saint-Exupéry-les-Roches

** Un ouvrage intitulé "Ode sur la mort héroïque du duc Léopold de Brunswick" fut écrit par M. Terrasse Desmareilles en 1787 pour rappeler cet épisode. Le 11 août de la même année un monument fut érigé à Francfort-sur-l'Oder à sa mémoire.

*** Voir remarque ci-dessous à Saint-Exupéry-les-Roches pour l'année 1788.

     

Bilhac

BMS
E_DEP26GG 5 1773 - 1792

vue 186 et 186 /  268

folio 5 = 183

19/12/1787

crue

(info https://www.geneanet.org, merci à Reine B.D., relevé Geneadom)

Bapt. / du causse / paroisse de / Betaille [en marge]

Le dixneuvieme jour du mois de decembre mille sept cent
quatre vingt sept, est née au village du Causse* parroisse de
betaille en quercy Toinette lamouthe, fille legitime d'antoine
lamouthe travailleur, et de Catherine Salvat, et à eté baptisée le
lendemain par moy soussigné en cette eglise parroissialle par
necessité attendu le debordement des eaux à eté parrain

jean mazeyrie son oncle du village de vigier presente parroisse
et marraine Toinette pelissier sa grand mere du village de la
beconne parroisse de queyssac, qui ont declaré ne scavoir signer
de ce requis par moy.   Cances curé de bilhac

* Le village du Causse est proche de la Dordogne (2 km) et à peine 4 mètres au-dessus du niveau normal de son lit : il devait donc être inondé, alors que Bilhac est situé 2 km plus loin et surtout 75 mètres plus haut. NDLR

     

Saint-Exupéry-les-Roches

BMS
1771 - 1792
E DEP 201/GG8

vue 333 / 401

folio 331

hiver 1788

froid

gel

(http://geneactinsolites.free.fr/)

nota [en marge]

La recolte cette année a eté generalement mauvaise dans toute
leurope (...)

L'hivers fut d'une force inconnue jusqua present* lobservatoire de paris
apprit au royaume que les degrés de sa rigueur excedaint de plusieurs
degrés ceux de tous les tems precedents tout devint cher le bois comme de
reste accause de la difficulté du transport accause des glaces les moulins
nallaint plus les bestiaux navoint plus dabrevoirs que tres loing le vin
gelait dans les caves enfin tous les etats etaint en souffrance le commerce
etant presque anneanti par les embaras du gouvernement qui attendait
de lassemblée des notables du Royaume quelque systheme ingenieux qui
peut remettre les deptes et les revenus de la nations dans un parfait equilibre
Les maladies et les morts devinrent tres communes les pretres etaint occupés
nuit et jour et les sepultures dune difficulté si grande quil fallait tout un
jour pour creuser au cimetiere une fosse ou la gelée avait jusqua deux
pieds d epaisseur.

* Ce froid est la conséquence de l'éruption du "Lakagígar", ou "Laki", ensemble de plus de cent cratères volcaniques du sud de l'Islande alignés sur une fissure de 27 kilomètres de longueur. Les poussières de cette éruption gigantesque appelée "Skaftáreldar", (en français « feux de la Skaftá ») débutée en 1783 eut d'importantes répercussions météorologiques en Islande (famine de la Móðuharðindin), mais ausssi dans tout le reste de l'Europe. Ce volcan est parfois surnommé "le volcan de la Révolution".

     

Saint-Exupéry-les-Roches

BMS
1771 - 1792
E DEP 201/GG8

vue 334 / 401

folio 332

29/03/1788

météore ?

(http://geneactinsolites.free.fr/)

nota [en marge]

Le 29 mars 1788 a neuf heures du soir
il parut du coté du couchant un globe boreal de la grandeur deux fois plus grande
que la lune en son plein Ce globe etait parsemé dans toute sa capacite de lumieres
plus vives que le fond et eclairait lair qui lenvironnait comme fait la lune quand
elle est couverte de brouillards a neuf heures un quart ce globe sallongeat comme
une nappe pliée en quatre et les luminons ne parurent plus à neuf heures et
demi tout disparut ... Le mercure de france avait annoncé le mois precedent quon
avait vu dans lair du coté de paris des globes de feu Les astronomes et les phisiciens
ne manqueront pas d'en donner lexplication en attendant le peuple en tire de mauvais
augures.

     

Ambrugeat

BMS
1763 - 1792
E_DEP8GG 4

vue 371 / 410
folio 371

1789

froid*

(info https://www.histoire-genealogie.com)

(...)

1789... il y a 15 jours qu’il gèle excessivement et depuis
on n’a pû moudre, on est à la veille de mourir
de faim en consequence.

* Voir remarque ci-dessus à Saint-Exupéry-les-Roches pour l'année 1788.

     

haut de page

11 documents collectés

Mots-clés : chaleur, crue, douceur, froid, gel, gelée précoce, grêle, inondations, intempéries, météore, ouragan, pluie, sécheresse, tremblement de terre, tsunami

Retour rubrique     Retour accueil