Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département du Cher (18) / Centre / Centre-Val de Loire

Ardenais / Chapelle-Montlinard / Sidiailles / Nérondes / Châteaumeillant / Mornay-sur-Allier / Neuvy-sur-Barangeon

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Sidiailles

BMS
1623 - 1692
3E 0738

vue 2 / 403

14/01/1652

termblement
de terre



(http://genlucie.free.fr/expoactes/index.php
photo et relevé : Claude L. et Emmanuel M.)

Le dimanche 14e janvier 1652
mil six cens soixante Cinquante
deux entour les dix et onze heures
du soir pandant le siège de
monrond il fist un horible et
espouvantable tranblement de
terre Communement en tout le Berry
dont tout le monde en eust grand frayeur

—  —  —

Mornay-sur-Allier

BMS
1678 - 1722 3E653

vue 75 / 188

1692

foudre

(info "Aïe Aïe Aïe Mes Ayeux", relevé Geneadom,
merci à Annick R.)

Le vingt six de juillet jour de Ste anne, les nommés
paquet barberousse, Aagé d’environ trante cinq ans
manouvrier, et francois signo, laboureur Aagé de
vingt cinq ans gendre de (Jean mathiau) tous demeurant
au Rivage*, ont esté tous deux tués dun coups de tonerre
sous un noÿer dans le bouillas**, où ils ont esté trouvés
ledit barberousse dessous la face en haut et le dit
signo dessus en crois la face en bas, et ledit noÿer
est ecorcé du haut en bas, ce que j’ay veu ÿ ayant esté
appelé par ledit Mathiau beaüpere, et le
vingt sept ils mont esté aportés et les ay inhum[é]
dans le cemetiere Mil six cent nonante un

n.l.lithier

NDLR

* "Le Rivage" est un bourg situé à 900 mètres à l'est de Mornay sur la route de Sancoins.

** Le "Bouillas" ou "Bouillat" est un tènement parsemé d'étangs à 2 km au nord-est de Mornay en rive gauche de l'Allier.

—  —  —
Ardenais

BMS
1676 - 1768 EDEPOT1209

vue 65 / 195

folio 135

1709

froid

(relevé Geneadom)

(...)

+ dans cette meme anne, les bles, vignes, noyers, et autres arbres portant
fruicts, ont tous pery par la plus forte gelée qui aye famais esté

(...)

—  —  —

Nérondes

BMS
1703 - 1712
EDEPOT 2322

vue 56 / 86

1709

froid

(info "Aïe Aïe Aïe Mes Ayeux", relevé Geneadom,
merci à Jean-Marc)

Remarque qui n'est jamais arrivée et qui n'arrivera
jamais avec l'aide de dieu.

en la presente année mil sept cent neuf, le froid commença
le jour des Roys avec tant de violence et continua pendant
dix huit jours, que touts les noyers se sont trouvez
totalement gelez sans avoir aucunement repullulé, les froments
touts gelez sans qu'il en aye parût un epy, les vignes gelez
en telle sorte que l'on a êté obligé de couper la souche jusque
auprez de la racine, et quantité d'autres arbres fruitiers
qui en sont morts et n'ont point repullulé. On a trouvé
des hommes gelez sur les chemins et morts ; dieu fasse la
grace aux hommes et a touts ceux qui viendront apres
nous d'etre preservee d'une telle misere / et famine /. Le froment a vallut jusque
a onze livres la marchesse jusque a six livres et cela
continüe et continüera jusque a la moisson de l'annee
mil sept cent dix , pendant
laquelle le bled a êté extremement
cher. Ainsi deux années
de famine.

Pelletier
cure de
nerondes

—  —  —

Châteaumeillant

BMS
1725 - 1742
3E 457

vue 105 / 315

21/06/1732

tremblement de terre

(merci à Alain B.)

nota
Aujourd'hui vingt un juin mil sept cent trente deux Entour
midy et demie est arrivée un tremblement de terre en cette ville
dont nombre de personnes se sont apperceus qui me Lont declares.

J. Blanchard curé

—  —  —

Neuvy-sur-Barangeon

BMS
1731 - 1750
EDEPOT2016

vue 41 / 256

folio 81 = 41

28/06/1735

foudre

(merci à Colette B.)

fin de laditte année

Le vingt sept juin de la ditte année mi sept cent trente
Cinq, le feu du ciel tomba (par le tonnerre) sur le
village des baudons consumant deux granges et plusieurs
toits à bete, ne touchant / point / aux maisons par cause des
secours que l’on y apporta promptement, tua le nommé
matthieu Mignot manoeuvre qui travailloit sous
lovent d’une des granges, sans faire de mal à un [de]?
ses petits enfans quetoit? proche luy
et ce environ les neuf à dix heures du
matin, un lundy jour de marché

Baucheton p[rê]tre
& curé de Neuvy

Le pretre desservant le prieuré pandant le temps
et quï de signé plusieurs actes se nomme Sonnier

—  —  —

La Chapelle-Montlinard

BMS
1669 - 1768
3E 905

vue 254 / 353

folio 3 = 569

06/11/1744

crue *

(info https://www.geneanet.org, merci à Pierre C., relevé Geneadom)

Sep

/ # / qui a été levé / par la justice de / neufiesme de present / mois et an [en marge]

Ce jourdhuy neufiesme novembre mil sept cent quarante quatre a eté
inhumé edme boyard natif de / mont focard / qui setoit noyé le six du present mois par
le debordement des eaux # presence de joseph marceau laboureur de jacque
bretagne batellier? et de guillaume bardon manoeuvre lesquels ont declarés
ne scavoir signer de ce enquis    Callot curé de la chapelle

* La Chapelle-Montlinard est située en bordure de Loire (rive gauche). NDLR

—  —  —

Coust

BMS
1750 - 1792
E DEPOT1094

vue 104 / 193

folio 213

06/1769

crue

(info http://www.genberry.com)

Pour nouvelles de cette année 1769 j'ai été obligé le jour
de la petite fête de Dieu de prendre un cheval pour me conduire
de l'eglise au presbiteère, tant etoient grandes les eaux. Si cette
histoire n'est pas interessante, au moins l'historien se contente en
la laissant par ecrit.

Lecolle

—  —  —

haut de page

8 documents ou événements collectés

Mots-clés : crue, foudre, froid, tremblement de terre

Retour rubrique     Retour accueil