Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département des Bouches-du-Rhône (13) / Provence-Alpes-Côte d'Azur

Aubagne / Cassis / Graveson / Lambesc / Tarascon / Velaux

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document

Cassis

Gênes (Italie)

S
1613

vue 3 / 3

11/11/1613

orage

tempête

naufrage

(info http://suzanne.francoise.free.fr, relevé Geneadom)

nota

Lan mil six centz [et] treze [et] ce
jourt St martin au raport
de plusieurs patrons [et] mariniers
se leva une grande tempeste
[et] orages de / temps sur la / mer a la ville
de genes [et] lieus [et] vilages
circonvoisins qui estoit une
chose effroyable non sans grande
escandale car la mer fut si
enflee du temps que
se perdu environ quarante cinq
vaisseaux [et] environ vingt barques
en lequel naufrage se perdu
quatre barques de cassis [et] patron
francis rastil fils de Guill[aume] se
noya [et] plusieurs au[tr]es personnes
entre au[tr]es trois p[re]b[t]res religieux
allant en pr[oc]ession pour comuer
le temps memoire Inaudicte

Et le samedi vingt [et] trois de
novembre 1613 avons dict le
cantal de patron francis
rastil lequel est mort aud[ict]
naufrage a genes

     

Cassis

S
1615

vue 2  / 3

nuit du 26 au 27/06/1615

bruit *

émeute

(info http://suzanne.francoise.free.fr, relevé Geneadom)

Lan mil six cens [et] quinze [et]
le vandredi tombant sur
le samedi vingt [et] six du
mois de juin est venu ung
bruict [et] le faict sen est ensuivy
les marseillois ont crie fore?**
fouraine?** aubaigne [et] nont
tue deux [et] dautre blesses
[et] tant en ont faict a bouc
cabries aux cabanes de bere
[et] par la durence le font
tout en ung jourt se que
a donne grand effroy a
messieurs de la foreune

NDLR

* La transcritption imparfaite de ce texte ne m'a pas permis dans un premier temps d'identifier clairement ce dont parlait ici le curé. Pourtant au final il ne s'agit pas d'un phénomène naturel mais d'une émeute contre les péages de Marseille, Bouc, Aubagne, Cabriès et Berre. Cet acte n'est donc pas comptabilisé en bas de page ni sur le décompte final des mentions  météorologiques.

** Peut-être les émeutiers criaient-ils "defore" ("dehors" en occitan) contre les percepteurs de la taxe foraine (sommes perçues aux péages sur les marchandises entrant ou sortant du territoire, ou bien circulant entre certaines provinces) ?

     

Cassis

S
1618

vue 2 / 3

du 04 au 06/08/1618

pluie

05/08/1618

inondation

(info http://suzanne.francoise.free.fr, relevé Geneadom)

Nota

Lan mil six centz dixhuict [et] le
quatriesme du mois d'auoust jusque
a sixsiesme que font trois jours
lair a donne de la pluye [et] le jour
apres 5e lors de quatre heures
du matin jusques environ cinq heures
est veneu ung si grand debort d'eau
que le peuple de Cassis pancoit
perir sil eusse guer duré
D'avantage le dict mois a demeure
presque tousiourt levant* toutes
les veines** estoient ouvertes choses
que homme vivant avoit veu ny
ouy dire

NDLR

* Il s'agit probablement de la direction du vent. Le levant étant à l'est, il s'agit dans le Midi de ce qu'on appelle le « Grec » (retour de vent du sud-est par la Méditerranéee, généralement porteur en automne de grosses pluies et d'épisodes cévenols).

** Peut-être dirait-on aujourd'hui que toutes "les vannes" du ciel étaient grand ouvertes ?

     

Cassis

S
1624

vue 1 / 2

28/01/1624

neige

(info http://suzanne.francoise.free.fr, relevé Geneadom)

Nota verolle

la 1624 [et] le 28 janvier
avons entere ung fils jeune de
m[essi]re fouques beard mort premier
de la verolle fesant grand froit
a cause de labondance de
nege par les rues

* Ancien nom de la variole qui est une maladie infectieuse d'origine virale, très contagieuse et épidémique, due à un poxvirus. Le mot variole vient du latin varus qui signifie « pustule » car cette maladie couvre la peau de pustules qui laissent des marques. La variole a été responsable jusqu'au XVIIIe siècle de dizaines de milliers de morts par an rien qu'en Europe. Elle a été officiellement totalement éradiquée sur Terre depuis le 26 octobre 1977. NDLR

     

Graveson

S
1658

vue 1 / 2

14/02/1658

froid

(info http://www.geneprovence.com,)

1658

Antoine / boyras [en marge]

Lan mille six cens
cinquante huict et le quatorze
de febvrier a esté ensevely dans le
cimetiere de la parroisse Anthoine
Boyran de Villeneufve les Avignon
nayant peu esté confesse ni recepvoir
aucun prones a cause quil fust
trouvé congelé du froid lame
duquel requiescat in pace

                                           Bourgeon

     

Lambesc

BMS
S 1704

vue 7 / 18

21/05/1704

foudre

(info https://www.histoire-genealogie.com)

Lan mil sept cens quatre et le vingt deux may a esté ensevely
au cimetiere de cette paroisse Jean scieur a bois tué le jour
precedent par le tonnerre dans le bois de taillades venant de
malemort ou il travailloit de son mestier agé denviron trente
ans ayant trouvé sur luy des marques de catholicité outre
le temoignage de plusieurs personnes qui lont asseurée, personne
pourtant n'ayant sceu son surnom ny son lieu dorigine
present jean fouque et Annibal pousseau ne scachant escire
de ce requis                                   Blanc vicaire

     

Aubagne

Me François Martinot
384 E 416

Etude Noyer, Fricker, Urios, Pietri
384 E 1 - 820 1449 - 1890

12/05/1706

éclipse de soleil

(info https://www.geneanet.org, relevé Geneadom)

En ceste presante annee mil
sept cens six le douze may a dix heures
du matin il y a heu un esclipse de
solleil quy a dure une heure
et pandant un quart dheure il
estoit si obscur* que dans la nuit
les estoilles en voyent par tout et
lon ne croy pas que despuis celle
de la mort de Jesus christ sy soit
veu une sy forte ny si obscure il
faisoit trambler tout le monde
et atire des larmes des yeux de
plusieurs personnes en resouvenance
de la mort du seig[eu]r sur larbre
de la croix

* En 1706, Aubagne était dans la zone de l'éclipse totale comme le montre la carte ci-dessous :


NDLR

—   —  —

Velaux

BMS
S 1741

vue 5 / 6

06/11/1741

orage

(info http://www.geneprovence.com, merci à Danielle B.)

L’an que dessus et le 6 du mois de novembre Louis
Veran de ce lieu de Velaux agé d’environs septante ans ayant
eté surpris par un orage du coté de Berre et le long d’un fossé
a eté emporté sur l’eau sans qu’on ait pu trouver son cadavre
qui a eté porté dans l’arc* et dela dans la mer. tout le village l’a
cru ainsi.

*L'Arc se déverse par un delta dans l'étang de Berre enre Velaux et Saint-Chamas. NDLR

     

Tarascon

Lansac

BMS
B 1790

vue 6 / 7

12/11/1790

inondation

(info http://www.geneprovence.com, merci à Danielle B.)

Le douze novembre mil sept cent quatre vingt dix est né
au mas de Rambouillet et a été baptisé à l’église de

St Etienne du gres à cause
de l’inondation du rhone arrivée
la veille joseph payan, fils legitime d’antoine
travailleur, et de m arguerite ayen. Son parrain a été
joseph Martin menager soussigné et la marraine Rose
noel épouse d’andré ayen sa tante illitterée ainsi que
le pere
Joseph Martin Gibert curé

     

Lambesc

D
1801
G à V

vues 32 et 33 / 52

folios 7 et 8

16 nivôse an X

froid

(info https://www.histoire-genealogie.com, merci à Alexandre D-C., relevé Geneadom)

Mairie de lambesc
arrondissement Communal daix

(...)

du seizieme jour du mois de nivose de lan dixieme
de la republique francaise a six heures du soir par
devant moi Joseph Sabatier maire de la commune
de lambesc et dans la maison commune est comparu
le citoyen Jean Baptiste decanis berger de cette
commune age de cinquante ans lequel ma declaré
avoir trouvé un corps mort sur la plaine de berthoire
et de suite aurions ordonné au juge de paix d'aler
acceder sur le lieu accompagne du citoyen vitou
officier de santé et a son retour nous auroit remis
son verbal daccedit* dont la teneur suit.
Lan dix de la republique francaise, une et indivisible
et le seize nivose a sept heures du soir nous mathieu
toche juge de paix du second arrondissement du canton
de lambesc ensuite de la lettre du citoyen maire de
la commune de lambesc en datte de cejourdhui a nous
remise a six heures du soir par laquelle il nous invite
a nous rendre de suite dans le bosquet de berthoire
appartenant au c[itoye]n jean pierre Imbert accompagne
d’un officier de santé pour constater le genre de mort

d’un cadavre qui se trouve dans ledit bosquet, nous
juge susdit accompagné de notre secretaire grefier et officier
de santé des citoyens Sabatier maire de la commune de
lambesc, francois aloüe marechal de logis de la gendarmerie
et Bodet gendarme de residence audit lambesc et a
lindication du citoyen Jean Baptiste decanis berger
nous nous sommes transporté au bosquet du citoyen
Jean pierre Imbert situé a la section F article 49
sur le terroir de la ville de lambesc ou étant arrivés
aux consfins du susdit bosquet du coté du levant
et au bort de la propriété de terre et vigne de jean
pierre gillet aurions trouvés un cadavre étendu sur
la nege tournant la face vert le ciel habillé d’un
habit d’uniforme de drap bleu, parement rouge
bouton jaune portant a la legende republique
francaise sans numerot, un pentalon toille de
couton un corcet noir sans souliers aux pieds
un mouchoir blanc au col, sans chapeau et a
quelques distance du cadavre nous avons trouvés son
chapeau qui etoit de cuir sans bouton, etant de la
taille denviron un metre six cents cinquante deux
milimetres agé d’environ trente a trente cinq ans
cheveux barbe et sourcils noir nez gros visage
long et brun, nous juge de paix susdits avons
requis ledit vitou oficier de santé de faire la visite
a linstant dudit cadavre, a quoi procedant ledit
vitou nous a declaré l’avoir visité dans toutes les
parties de son corps et ny avoir trouvé aucun coup
ny blessures et que la mort dudit cadavre avoit été
aucasionnée par la rigueur du froid, nous juge
susdit avons requis les gendarmes de visiter les
poches de l’abillement du susdit cadavre pourvoir
sil n’avoit point de papiers et dargent, les dits
gendarmes après avoir fouillés dans toutes ses poches
en ma presence ont declarés ne lui avoir trouves

aucuns papiers ny argent, desquelles
declarations il resulte que le dit cadavre
est mort par la rigueur du froid en
consequence et attendu que la cause de sa
mort est connue et que toutes recherche
a cet egard seroit inutile nous avons
declaré que rien ne s’opposoit a ce que ledit
corps fut inhumé suivant les formes
ordinaires demain a deux heures apres midy et ainsi que
dessus a ete par nous procedé aupresent procés verbal pour
servir et valoir a ce que de droit fait a lambesc dans
notre maison dhabitation ledit jour mois et an que dessus
signe toche juge de paix, vitou secretaire grefier et oficier de
sante.
ensuite de cette declaration et apres mettre assuré de la
verité des faits du susdit verbal daccedit jay drese le
present acte pour le constater et jay signe ledit decanis
a dit ne le savoir

Sabatier maire

* "Accedit" est un terme juridique qui désigne généralement une réunion contradictoire organisée avec plusieurs parties. Ici il s'agit du procès verbal de l'examen du cadavre par le juge, l'officier de santé et les gendarmes. NDLR

     

haut de page

10 documents collectés

Mots-clés : éclipse de soleil, émeute, foudre, froid, inondation, naufrage, neige, orage, pluie, tempête

Retour rubrique     Retour accueil