Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département de l'Aude (11) / Languedoc-Roussillon / Occitanie

CarcassonneCouiza / Labastide-Esparbairenque / Limoux / Rieux-Minervois / Plavilla

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Labastide-Esparbairenque

BMS
collection communale

n. c.

11/06/1676

éclipse de soleil

(info http://philou.gene.free.fr, merci à Philippe L.)

Notta [en marge]

Le 11 juin 1676 environ huict heures de matin le soleil esclipsa sest a dire
que il diminua insensiblement de sa rondeur et cella pendant une heure
et demi, et retorna insensiblement a sa forme ordinaire sans quon
accordat aucune diminution a sa clarté et sa forme vint a peu pres comme
ceste figure. [dessin]

     

Limoux

Saint-Martin

BMS
1678 - 1680
100NUM/AC206
GG64

vue 33 / 170

folio 30

25/09/1678

inondation

(info http://michel.chevallier.pagesperso-orange.fr/limoux%201678.htm, relevé Geneadom)

Sera memoire que l'annee mil six
cens septante huict et le vingt cinquiesme du
mois de septembre sur les deux heures apres-
my nuict, il arriva une si grande et surprenante
inondation de la riviere Daude, que leau vint
jusques a la rue quon apelle la penchenerie*
il se fit un si grand demolissem[en]t de maisons quil
sen perdit huictante une a la petite ville et
soixante a la grande, jusques la que leau
arriva jusques au tabernacle de la parroisse
St-Martin et fit un grand renversem[en}t du pavé
et sepultures en foy de quoy Lauriol rec[teur].

NDLR

* Au cours de cette catastrophe, 17 personnes moururent noyées, en voici la liste par ordre d'apparition dans le registre :

Jean Gelly, 15 ans
Jeanne Ferrande, 60 ans
Jeanette Baissade enceinte de huit mois, 25 ans
Marguerite Boyer veuve, 70 ans
Suzanne Garrigues, 20 ans
Catherine Durand, 40 ans
Anne Ysan, 10 ans
Paul Vidal, 2 ans
Anne Fournil, 1 an
Anne Fournier, 11 ans
Marie Cantuelle, 81 ans
Jacques Fages, 70 ans
Dominique Vidalle, 60 ans
Marguerite Rouch, 13 ans
Marie Banes, 13 ans
Pierre Maslaurent, 80 ans
Marie Cartade, petite-fille du précédent, 2 ans

     

Couiza

Saint-Jean-Baptiste

BMS
1688 - 1699
100NUM/AC103
1E2

vues 12 et 13 / 67

25 et 26/09/1678

inondation

 

 

 

 

10/10/1699

inondation

(info www.smmar.org, relevé Geneadom)

lan de grace mil six
cens nonante neuf et le dixiême
jour du mois doctobre
je brun p[re]tre curé de
leglise parroissiale de st jean baptiste
du lieu de coüiza declare a qui il
appartient ou appartiendra que le neufieme
jour du dit mois et an apres les onze heures
de la nuit francois monisse du dit lieu vint
hurter a la porte de la maison ou jhabite pour
madvertir que leau de la riviere de sals*
estoit déja dans le village et quelle augmen / toit /
de plus en plus, ce qui obligea monsieur casays
p[re]tre curé d'antuniac m[onsieu]r lacoste vicaire de
querigut et m[onsieu]r ricard vicaire de fonrabiouse
de se retirer promptement au lieu de
montazels, de sorte que ces messieurs qui estoient
couches chez moy s'estant ressortis je me
trouva seul et n'ayant pas le tems d'appeller
quelque personne je m'en alla a l'eglise pour
mettre la reserve du st sacrement sur la
chaire avec les ermes? de la sacristie de pour
qu'il narrivast comme lannee 1678 du 25 a 26 7bre
que l'eau renversa tout et dans le presbitaire
et dans la sacristie / excepté / ce que jeus le tems de
retirer mais il arriva que l'eau entra presque
a meme tems que moy dans leglise ce qui me
fit agir avec beaucoup dempressement dans ce
transport et fut cause que je glissa des
deux pieds et me renversa dans l'eau avec
un messel un petit rituel et les registres
des baptêmes des mortuaires et des mariages
et quelque linge que je portais que je ne peus
pas reprendre acause de l'obscurité de la
nuit. (ces registres estoient depuis l'an quatre
vingt cing jusques au dit jour) je fus obligé
de monter sur la dite chaire et dy attendre
le jour dou je descendis pourtant jusques
a ce que quelques personnes qui estoient en peine
de savoir ce que jestois devenu ne me voyant
parroistre en nulle part vinrent a la porte
de l'eglise marchant dans l'eau qui me
voyant en cet estat m'offrirent

m'offrirent leurs assistences quand l'inonda[tion]
eust cessé, et que leau qui estoit dans l'eglise
se fut escoulée, je descendis et me mesta
parmi le bourbier qui y restoit pour chercher
mes livres, je trouva le messel et rituel
mais non pas les registres sans doute que
comme ils estoient plus legers que les autres
livres n'y ayant pas de reliure ils feurent
emportez lorsque l'eau sortoit avec impetu[osité]
par la porte c'est ma presente declaration
que j'ay faite en presence de nostre seign[eur]
jesus christ dans la même eglise le
dixieme jour du dit mois et an en foy
de quoy jay signé Brun p(re]tre curé

* "La Sals" est un affluent rive droite de l'Aude qui traverse Couiza. NDLR

     


Carcassonne

Saint-Michel

BMS
1702 - 1710
100NUM/AC69
GG69

vue 130 / 244

27/04/1706

sécheresse

(relevé Geneadom)

[en marge]

Le 27 avril 1706
la procession
pour demand
er de la pluye
est sortie de st.
vincent quoyque
le jour fut a st.
michel

pinel p[re]tre
vic[aire]

     


Carcassonne

Saint-Michel

BMS
1702 - 1710
100NUM/AC69
GG69

vue 151 / 244

12/05/1706

éclipse

(info https://www.ladepeche.fr/, merci à Claude M., relevé Geneadom)

Lan mile sept cents six et le douziesme
jour du moîs de may sur les sept heures
et demy avant midy a commencé un'
eclipse de soleil qui a ests totale, elle
a duré vingt et huit doubles minutes
entieres durant le quel temps il etoit
obscur comme a minuit on a veu les
etoiles paroitre et reluire avec eclat
laquelle eclipse a fini a huit heures
trois quarts on dit que cest une des plus
remarquables qui aient ete depuis la
naissance de iésus christ puis que lecri
ture s[ain]te ne nous en denotte dautre que
celle de sa mort. dans tout le temps de
leclipse nous faisions la procession des
rogations cetoit le mercredy veille de
l'ascension et
dans le d[it] temps
philippe 5eme roy
despagne
leva les siege de
devant barcelonne
rebelle aud[it] roy.

Pinel p[re]tre alors
vicaire

* En 1706, Cracassonne était dans la zone de l'éclipse totale comme le montre la carte ci-dessous :


NDLR

     


Carcassonne

Saint-Michel

BMS
1702 - 1710
100NUM/AC69
GG69

vue 242 / 244

1709

froid

(relevé Geneadom)

Lan mille sept cents neuf et le septieme
iour du mois de ianvier iour de lundy
sur les cinq heures et demi du matin
il a commencé a faire un froid le plus
excessif quon en aïe iamais senti des
pareil il dura depuis le d[it] iour iusques
au vingt et septieme feuvrier suivant
on ne trouve point dans ancun histo
rien ni dans aucun memoire quil
aie iamais géle si cruelement puisque
une grande quantite darbres comme
cypres, fruitiers et generalement touts
les oliviers de la province perirent
les grains sémés moururent comme
le bled froment et legumes on ressema
sur le mois de mars et avril des grains
grossiers comme millet paulmoule et
legumes du bled meme qui reussit
a cause que le temps laccompagna
a venir a la maturitté et la recolte
ne se fit que vers lautomne pendant
la d[ite] année il y eut un infinitté
de pauvres les familles les plus commodes
souffrirent aussi de la disette car le
bled se vendit iusques a vingt et cinq
livres le millet quatorze les autres
legumes ou grains grossiers dix a
douze livres en foy de ce  Pinel p[rê]tre

le d[it] froid se fit egalement
sentir dans toutte leurope
ou la disette feut egale
puisquen certains endroits
on secouoit les chesnes pour
en faire tomber le gland et on
essaioit a faire du pain de racines ien ay
meme mangé de celuy fait avec lasphodele
quon nomme [lacune]

iay ecrit icy
parceque iatten
doit la fin de
lannée afin
dexaminer les
suittes du d[it] froit

     

Rieux-Minervois
C 1256

16/04/1732

grêle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(info http://audealaculture.fr)

Sous Signé et expedie au d[it] S[ieu]r plos
les an et jour que dessus
Chambert greffier cons[ulaire].

L’an mil sept cent trante dus et
le sexieme jour du mois davril, après-
midy dans Rieux-Minervois diocèse
de narbonne le conseil politique de la
com[munau]te dud[it] lieu a esté convoqué et
assamblé en la forme ordinaire et
acoutumée dans la maison de ville du d[it]
lieu, du mandement de s[ieu]rs Jacques
Resin, pierre poursines, Estienne
Esteve, et jean chambal, consuls
Modernes dud[it] lieu. led[it] conseil
tenu par devant led[it] Me Jacques
Resin auquel conseil ont este
presants s[ieu]rs pierre ain?Siau,
antoine Linieres, andré Bourguy,
Joseph reverdy, Estienne aymar,
Jacques Chambal, Moyse Charoces
et françois fourty, conseillers politiques

politiques dud[it] rieux. Auquel conseil
a esté propose par led[it] s[ieu]r resin premier
consul, que ce jourdhuy sexieme du
courant, sur les dus heures apres-
midy, il a tombé une grelle sy
orrible et en sy grande quantité dans
tout le terroir dud[it] rieux quelle à
Ravagé tottalement touttes les vignes
seigles et bleds qui ce trouvent en
teuyeau ensamble les oliviers qui sont
en ceve et mesme les menus grains
qui ce sont trovois au mesme estat,
en sorte quen cest estat qui a
mis la com[munau]té en costernation, il
ne cera pas possible de pouvoir
survenir au payement et tailles
courantes, et moins encore des
arreragées sy Messieurs les comissaires
nont quelque charité de procurer
quelque soulagement acette misérable
com[munau]té qui a perdu tout espoir apres

après une reccolte qui prometoit beaucoup.
Sur quoy a este unanimement délibéré
que la com[munau]té depute le s[ieu]r françois
plos, h[abit]ant du d[it] rieux pour ce transporter
incessament a la ville de Narbonne pour
aller represanter a Messieurs les comissaires
du diocese le triste estat deplorable ou
cette grelle cy abondante a mise cette
miserable com[munau]té, et les supplier A nous
vouloir procurer quelque soulagement
et denvoyer incessament des comissaires pour
prosseder a la visite et veriffication du d[it]
domage. prometant le relever et
garantir du fait de son mandat
et en tout ce dessus a este conclud
et délibere, et a le dit s[ieu]r resin premier
consul interpoze son decret et auctorite
judiciere et a signe avec les consuls
et déliberans a loriginal duquel le
presant extrait a este tire mot par
mot par moy greffier requis

     

Plavilla

BMS
1778 - 1806
100NUM 5E291/2

vue 22 / 118

26/05/1782

tempête

(info "Aïe Aïe Aïe Mes Ayeux", relevé Geneadom,
merci à Jean-Paul B.)

L'an mille sept cens quatre vingts deux et le vingtième jour du mois [de mai ?]
s'est noyée au pont du dit du malpas, Margueritte la com[m]e de la verd[?]
agée dee vingt trois ans, ou elle a ete jettée sans doute par une tempete
qui emportoit les gerbiers et accompaignée de grele et de tonerres, et
a ete trouvee le vingt et un du dit mois au bord de la riviere au desous
gelade de la parroisse de Ribouise* dou elle a été transportee a plavilla sa[?]
elle a êté ensevelie le meme jour dans le cimetiere de plavilla par n[ous]
soussigné en presence de dominique Boyer, de joseph andrieu, de [?]
la coume de laverdun*** brassiers et laboureurs du lieu et de François enric [aussi?]
laboureur de la même paroisse qui requis de signer ont dit ne scavoir
en foy de ce
Anceli curé de Ste foy**

NDLR

* "Gelade" et le hameau de Ribouisse sont situés à environ 3 ou 4 km au nord de Plavilla.

** "Sainte-Foi" est situé dans l'Ariège à 2 km au sud de Plavilla (Aude).

*** De nombreuses fermes s'appellent "la Coume de..." autour de Plavilla. En occitan pyrénéen une "coume" est une petite combe. Tous les spéléologues connaissent par exemple le réseau Félix Trombe ou réseau de la "Coume Ouarnède" dans le massif d'Arbas.

     

haut de page

8 documents collectés

Mots-clés : éclipse, froid, grêle, inondation, sécheresse, tempête

Retour rubrique     Retour accueil