Retour rubrique     Retour accueil

TÉMOIGNAGES INSOLITES dans les ARCHIVES
« Quand nos ancêtres parlaient de catastrophes naturelles »
Département des Alpes-de-Haute-Provence (04) / Provence-Alpes-Côte d'Azur

Barrême / Lurs / Montpezat / Riez / Seyne

Commune
et/ou paroisse
Cote(s) AD
Date et type
d'événement
Image du document
(cliquez sur la vignette pour l'agrandir)
Transcription du document
Barrême

BMS
1652 - 1735 1MI5/0545

vue 72 / 365

13/07/1659

déluge

(info https://gw.geneanet.org/ruedusoleil, merci à Monique)

Lan Mil six cens sinquante neuf et le
13eme iour du mois de Juillet iour du
dimanche sur les quatre heures apres midy
a faict un si grand deluge et debord des
eaux que la rivière de Clumanc avec le
?i? de vebilles? de St Jaumes sembloient
[de] montaignes et les eaux du coste du vignal
[on]t remply toute la ville de gravier [illisible]
eaux donnoient iusques aux fenestres [illisible]
plus grand part des habitans gaigne[rent] [illisible]
? ? se garantir [illisible]
(...) [illisible]

     

Montpezat

BMS
1624 - 1749 1MI5/0045

vue 132 / 245

12/05/1706

éclipse

(info http://philou.gene.free.fr, merci à Philippe L.)

tres g[ran]d eclipse de soleil

le 12 may 1706 * sur les 10 heures du matin le soleil a p[er]du
entierement sa clarté de sorte qu'on voyait les etoiles aussi
facilement qu'a une nuit fort sombre.

* En 1706, Montpezat était dans la zone de l'éclipse totale comme le montre la carte ci-dessous :


NDLR

 

     

Seyne

BMS
1744 - 1792 1MI5/0065

vue 272 / 388

28/06/1744

grêle

(info http://www.geneprovence.com)

Le 26 juin 1774 la grele a fait beaucoup de mal, elle est tombée sur
les trois heures et demi après midi, elle a emporté presque tous les chanvres de
la comté et fait un peu des mal aux blés, à la plaine, mais à St pons* le
domage a eté considerable, car aux quartiers qu'on appelle les chandariers,
les clots, les magdeleines et les meselieres, on n'y a pas recueilli la semence
au quartier des rousses il n'y a pas eu de demi recolte. plusieurs habitans n'ont
pas recueilli pour ensemencer leurs terres pour l'année d'apré

* Saint-Pons est situé 22 km à l'est de Seyne. NDLR

     

Lurs

BMS
1716 - 1792
1MI5/0557

vues 310
et 449 / 628

17/08/1770

foudre

(info "Aïe Aïe Aïe Mes Ayeux", relevé Geneadom, merci à Jean-Marie D.)

1770 + Jacquet*

jean frençois jacquet superieur du seminaire et pretre de la mission est mort le dix sept
du mois d aoust mille sept cent septente d un coup de tonnerre au pied du metre autel et
à ete enseveli le lendemain dans le tombeau de coeur par les curés de l archipretre ainsi
lateste je avec les sousignés

fabre clerc escuyer sicard vicaire

* D'après "Voyage littéraire de Provence" de l'abbé Jean-Pierre PAPON publié en 1780, cet accident s'est produit sur les 6 heures et demie du matin alors qu'une grande partie des paroissiens s'était retirée dans l'église, pendant un violent orage. La foudre tomba alors sur le curé qui allumait un cierge à la lampe, et renversa six autres personnes. « L'église parut, un instant après, tout en feu, et l'on éprouva un autre coup de tonnerre qui renversa 80 personnes. (...)»

     

Riez

BMS
1750 - 1781
1MI5/0013

vue 414 / 576

18/08/1773

inondation

(info http://www.geneprovence.com, merci à Louis B.)

Cette année, dans la nuit du dix huit au dix neuf du mois d’aout, il y eut une inondation
si violente, venant du cotté de Moustiers, que la riviere qui vient de Roumoules* se deborda
d’une maniere si surprenante, qu’elle ravagea tous les biens situés sur les bords de son lit
d’une extremité du terroir jusqu’à l’autre. Ce ne furent pas les biens seuls qui furent endommagés.
Comme il y avoit encore des gerbiers sur les aires, il y en eut un grand nombre d’emportés. beaucoup
de bleds foulés le furent aussi, cequi causa une perte de grains evaluée environ à cent
charges il y eut même un particulier, fermier de la Bastide des Rougues, qui en perdit autour
de trente charges. la grande quantité d’eau de la riviere passait par dessus le pont et la
comme elle etait genée par les parapets du pont, elle s'etendit dans les ecuries du voisinage
qui furent remplies d’eau, et il y eut trois garçons qui étoient couchés dans l’une de ces ecuries,
qui furent emportés par le courant de leau, qui fit sauter tous les parapets du pont d’un
bout à l’autre. toutes les pierres de taille qui étoient au dessus les parapets furent emportées
et la plus grosse de toutes les pierres qui fermoit le parapet fut emportée à un quart de lieüe
loin de la ville. La maison du p[er]e Coste, auprès du pont, fut innondée et il perdit environ
vingt quintaux d’huille. la maison d’augier un peu en dessous, fut aussi innondée et le reiz
de chaussée fut très endommagé. il y avoit au dessus du pont deux Rutoirs** remplis
de chanvre qui fut tout emporté et entierement perdu.

NDLR

* Cette rivière s'appelle le "Colostre", elle prend sa source dans le Serre de Montdenier au-dessus de Moustiers pour aller se jeter dasn le Verdon.

** Mis pour "routoirs" ou "rouissoirs". C'est un endroit rempli d'eau proche de la rivière où l'on fait macérer le chanvre afin de le rouir.

     

haut de page

5 documents collectés

Mots-clés : déluge, éclipse, foudre, grêle, inondation

Retour rubrique     Retour accueil